Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - Syrie

Quatre civils tués dans des frappes israéliennes depuis l'espace aérien libanais, selon Damas

L'attaque a entraîné la mort d'une famille, composée d'"un père, une mère et de deux enfants", dans l'ouest de Hama, écrit l'agence officielle syrienne.

Quatre civils tués dans des frappes israéliennes depuis l'espace aérien libanais, selon Damas

Des tirs de la défense anti-aérienne syrienne en réponse à des frappes israéliennes, le 20 juillet 2020. Photo d'archives AFP

Quatre civils, parmi lesquels deux enfants, ont été tués vendredi par de frappes aériennes israéliennes contre la province de Hama en Syrie, à partir de l'espace aérien libanais, selon l'agence officielle syrienne Sana.

D'après l'agence, citant une source militaire, la défense aérienne syrienne a "intercepté la majorité" des missiles israéliens mais l'attaque a entraîné la mort d'une famille, composée d'"un père, une mère et de deux enfants", dans l'ouest de Hama. Quatre personnes ont également été blessées, parmi lesquelles deux enfants, et trois maisons détruites dans le secteur, selon la même source.

D'après une version des faits rapportée par l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), les civils ont été tués par "les éclats d'un des missiles de la défense anti-aérienne syrienne qui sont tombés sur une maison dans un quartier populaire".
Les raids israéliens ont "détruit" cinq positions militaires tenues par l'armée de Damas mais où sont déployées des combattants iraniens et des membres du Hezbollah, a précisé l'Observatoire. En Israël, un porte-parole de l'armée s'est refusé à tout commentaire sur ces raids.

"La défense anti-aérienne syrienne a repoussé aujourd'hui à l'aube une attaque aérienne israélienne depuis l'espace aérien libanais contre la province de Hama, abattant la plupart des missiles ennemis", écrit Sana. Selon une source militaire syrienne anonyme qui s'est confiée à Sana, "vers 4h, l'ennemi israélien a mené une attaque aérienne à travers des tirs de missiles depuis le ciel de la ville libanaise de Tripoli, visant plusieurs objectifs situés dans le périmètre de la province de Hama. Notre défense anti-aérienne a abattu la plupart de ces missiles".

Lire aussi

Israël intensifie ses frappes en Syrie

Dans la nuit du 12 au 13 janvier, au moins 57 soldats et combattants réguliers ont été tués dans des raids israéliens contre des positions militaires en Syrie, l'attaque la plus meurtrière menée dans ce pays par Israël depuis le début du conflit, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Depuis le déclenchement en 2011 de la guerre chez son voisin syrien, l'État hébreu y a mené des centaines de frappes contre des cibles du régime syrien, des combattants iraniens et ceux du Hezbollah libanais, ses ennemis. Plusieurs de ces frappes ont déjà été menées depuis l'espace aérien libanais qu'Israël viole quasi-quotidiennement. Ces dernières semaines, les bombardements imputés à l'État hébreu se sont intensifiés dans l'est de la Syrie, où des milices formées de combattants étrangers parrainées par l'Iran sont déployées dans la province de Deir ez-Zor, frontalière de l'Irak.

Israël n'a de cesse de marteler qu'il ne permettrait pas à la Syrie voisine de devenir la tête de pont des forces iraniennes.


Quatre civils, parmi lesquels deux enfants, ont été tués vendredi par de frappes aériennes israéliennes contre la province de Hama en Syrie, à partir de l'espace aérien libanais, selon l'agence officielle syrienne Sana.D'après l'agence, citant une source militaire, la défense aérienne syrienne a "intercepté la majorité" des missiles israéliens mais l'attaque a entraîné la mort...

commentaires (1)

Pauvres civils dans un état sauvage...

Wlek Sanferlou

16 h 09, le 22 janvier 2021

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Pauvres civils dans un état sauvage...

    Wlek Sanferlou

    16 h 09, le 22 janvier 2021

Retour en haut