Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Réactions

Navalny "doit être libéré immédiatement", lance le conseiller de Biden à la sécurité nationale


Navalny

Alexeï Navalny, le principal opposant russe, quelques minutes avant son arrestation à l'aéroport de Moscou, le 17 janvier 2021. REUTERS/Polina Ivanova

Alexeï Navalny, le principal opposant russe, arrêté dimanche à Moscou "doit être libéré immédiatement" a exhorté Jake Sullivan, futur conseiller à la sécurité nationale du président élu américain Joe Biden. "Les attaques du Kremlin contre M. Navalny ne sont pas seulement une violation des droits humains, mais un affront au peuple russe qui veut que sa voix soit entendue", a-t-il tonné sur Twitter.

Le principal opposant russe a été arrêté par les services pénitentiaires dimanche dès son arrivée à Moscou depuis l'Allemagne, où il se trouvait en convalescence ces derniers mois après avoir survécu à un empoisonnement présumé.

Plusieurs parlementaires américains ont également condamné cette interpellation et appelé à la remise en liberté de l'opposant de 44 ans. Le gouvernement américain n'avait, lui, pas encore réagi à la nouvelle. Sollicité par l'AFP, le département d'Etat n'a pas donné suite immédiatement.

Un peu plus tôt, le président du Conseil européen, Charles Michel, qualifiant l'arrestation d'Alexeï Navalny d'"inacceptable", avait aussi appelé à sa "libération immédiate", dans un tweet. Le chef de la diplomatie de l'UE, Josep Borrell, a pour sa part appelé les autorités russes à "respecter les droits" d'Alexeï Navalny et également réclamé sa "libération immédiate" dans un tweet. "La politisation du système judiciaire est inacceptable", a ajouté l'Espagnol.


Alexeï Navalny, le principal opposant russe, arrêté dimanche à Moscou "doit être libéré immédiatement" a exhorté Jake Sullivan, futur conseiller à la sécurité nationale du président élu américain Joe Biden. "Les attaques du Kremlin contre M. Navalny ne sont pas seulement une violation des droits humains, mais un affront au peuple russe qui veut que sa voix soit entendue", a-t-il...