Rechercher
Rechercher

Tensions

"Enlèvement" d'un berger : le Liban porte plainte contre Israël devant le Conseil de sécurité

Photo d'illustration AFP

Le Liban a déposé une nouvelle plainte contre Israël mercredi soir devant le Conseil de sécurité de l'ONU, deux jours après "l'enlèvement" d'un berger libanais par une patrouille israélienne, mardi, le long de la frontière entre les deux pays. 

La plainte, la seconde en une semaine, a été déposée par l'ambassadrice du Liban auprès des Nations unies, Amal Moudallali, et dénonce "les violations israéliennes répétées de la souveraineté libanaise". Dans cette plainte, l'ambassadrice réclame la libération immédiate du berger arrêté par l'armée de l'Etat hébreu, ainsi qu'une condamnation ferme des "agressions" israéliennes. 

Mardi soir, ce berger avait été arrêté par une patrouille israélienne près de Kfarchouba dans le caza de Hasbaya (Liban-Sud), et emmené de l'autre côté de la frontière. La Force intérimaire des Nations Unies au Liban (Finul) avait annoncé que des négociations étaient en cours pour obtenir sa libération et qu'une enquête avait été ouverte sur cet incident. De son côté, Israël avait accusé le berger d'avoir traversé "intentionnellement" la frontière. Le porte-parole arabophone de l'armée israélienne, Avichay Adraee, a en outre accusé jeudi, dans un tweet, le Hezbollah de se servir de bergers pour mener des opérations de sabotage et de surveillance le long de la frontière, justifiant par là l'arrestation d'il y a deux jours.

Par ailleurs, l'armée libanaise a annoncé qu'une vedette militaire israélienne était entrée illégalement dans les eaux territoriales du Liban, au niveau de Ras Naqoura, dans la soirée de mercredi.

Mardi, le Liban avait déjà porté plainte contre Israël devant le Conseil de sécurité, en raison des survols quotidiens du territoire par des avions de chasse israéliens, des violations qui provoquent la peur de nombreux habitants, alors que le Liban et Israël sont officiellement toujours en guerre.

 


Le Liban a déposé une nouvelle plainte contre Israël mercredi soir devant le Conseil de sécurité de l'ONU, deux jours après "l'enlèvement" d'un berger libanais par une patrouille israélienne, mardi, le long de la frontière entre les deux pays. La plainte, la seconde en une semaine, a été déposée par l'ambassadrice du Liban auprès des Nations unies, Amal Moudallali, et dénonce...