Rechercher
Rechercher

Réfugiés syriens

Une délégation officielle russe attendue aujourd’hui à Beyrouth

Une délégation russe est attendue aujourd’hui à Beyrouth dans le cadre d’une visite officielle dont l’objectif est d’engager des concertations en lien avec un projet de congrès international relatif au dossier des réfugiés syriens que Moscou voulait tenir à Damas, à la mi-novembre.

La délégation devait accompagner le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, qui était censé venir à Beyrouth pour des entretiens axés sur le dossier gouvernemental ainsi que sur celui des réfugiés syriens, mais qui aurait au final reporté cette visite jusqu’après la formation du gouvernement, selon des sources proches de Moscou.

Composée entre autres des émissaires du président Vladimir Poutine, Alexander Lavrentiev et Alexander Kinschak, la délégation sera consécutivement reçue par les présidents de la République Michel Aoun et du Parlement Nabih Berry, ainsi que par les deux Premiers ministres démissionnaire, Hassane Diab, et désigné, Saad Hariri.

Selon ces sources, la mission de la délégation se limite à sonder les officiels libanais au sujet des perspectives de règlement du dossier des réfugiés syriens et de la tenue d’une conférence internationale à ce sujet. Celle-ci pourrait être organisée à Astana, au Kazakhstan, après l’opposition des États-Unis et d’autres gouvernements européens au choix de Damas pour accueillir la conférence. Elle n’a aucun lien avec la formation du cabinet à Beyrouth ou avec l’initiative française de sortie de crise, indique-t-on de mêmes sources. Celles-ci précisent que la Russie considère que la stabilité prévalant aujourd’hui en Syrie est propice à un retour des réfugiés et souhaite obtenir l’appui du Liban, directement concerné par le dossier, au processus qui serait discuté lors d’une conférence internationale sur la question.


Une délégation russe est attendue aujourd’hui à Beyrouth dans le cadre d’une visite officielle dont l’objectif est d’engager des concertations en lien avec un projet de congrès international relatif au dossier des réfugiés syriens que Moscou voulait tenir à Damas, à la mi-novembre.

La délégation devait accompagner le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, qui...

commentaires (0)

Commentaires (0)