Rechercher
Rechercher

Société

Décès d’une nouvelle victime, plus de deux mois après la double explosion

Décès d’une nouvelle victime, plus de deux mois après la double explosion

La ministre démissionnaire a mis sur son compte Twitter une photo d’elle avec sa parente décédée des suites de la double explosion du 4 août.

La double explosion dévastatrice du port de Beyrouth a fait une nouvelle victime lundi, plus de deux mois après le drame. Dima Abdel Samad est décédée après avoir passé plusieurs semaines dans le coma. Ce décès porte à 204 le nombre de victimes des explosions du 4 août, selon un bilan encore provisoire.

La ministre démissionnaire de l’Information, Manal Abdel Samad, fait partie des personnes qui ont annoncé ce décès sur les réseaux sociaux. « Es-tu un martyr ou une victime de la corruption et de la négligence ? Dans les deux cas, le résultat est le même : l’absence de ton sourire qui n’a jamais quitté ton visage », a-t-elle écrit, saluant la mémoire d’une parente et une amie à elle. « Nous n’accepterons pas que ce crime reste impuni », a-t-elle ajouté.



La double explosion dévastatrice du port de Beyrouth a fait une nouvelle victime lundi, plus de deux mois après le drame. Dima Abdel Samad est décédée après avoir passé plusieurs semaines dans le coma. Ce décès porte à 204 le nombre de victimes des explosions du 4 août, selon un bilan encore provisoire.

La ministre démissionnaire de l’Information, Manal Abdel Samad, fait...

commentaires (1)

« Nous n’accepterons pas que ce crime reste impuni », a-t-elle ajouté. Si les choses vont continuer à trainer comme cela, il y a de très fortes chances que ce crime restera impuni! D'ailleurs, qui est le véritable responsable de cette "double explosion"? A mon avis, c'est le Conseil des Ministres en plus du commandant en chef de l'armée à l'époque du déchargement de la cargaison du nitrate d'ammonium. Ni plus ni moins!

Georges MELKI

12 h 14, le 27 octobre 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • « Nous n’accepterons pas que ce crime reste impuni », a-t-elle ajouté. Si les choses vont continuer à trainer comme cela, il y a de très fortes chances que ce crime restera impuni! D'ailleurs, qui est le véritable responsable de cette "double explosion"? A mon avis, c'est le Conseil des Ministres en plus du commandant en chef de l'armée à l'époque du déchargement de la cargaison du nitrate d'ammonium. Ni plus ni moins!

    Georges MELKI

    12 h 14, le 27 octobre 2020