Rechercher
Rechercher

Coronavirus

Plus de mille cas et sept décès en 24 heures

Le chef du CPL Gebran Bassil annonce sa contamination, ainsi que l’un de ses proches, l’ancien ministre Ghassan Atallah.

Plus de mille cas et sept décès en 24 heures

Des clientes portant des masques sanitaires dans une papeterie de Beyrouth, le 24 septembre 2020. Photo Houssam Chbaro

Le compteur du coronavirus au Liban a enregistré hier 1 012 nouveaux cas de Covid-19 (dont 22 en provenance de l’étranger) et sept décès, selon le dernier bilan en date du ministère de la Santé publié dimanche. Ces chiffres font grimper à 36 240 le nombre de cas cumulés depuis l’apparition de l’épidémie dans le pays en février, dont 347 décès. Au total, 16 089 patients se sont rétablis, alors que 574 personnes sont encore hospitalisées, dont 173 en soins intensifs. Le nombre croissant de cas, mais surtout la hausse du nombre des hospitalisations, placent le secteur médical sous pression.

Parmi les nouvelles personnes contaminées, un nouveau venu, célèbre figure politique, le chef du Courant patriotique libre. « Le député Gebran Bassil a découvert hier soir qu’il était contaminé par le coronavirus. Il a effectué d’autres tests dans la nuit qui ont montré que cette infection était faible et acceptable », indique un communiqué de son bureau de presse, publié « afin de prévenir tous ceux qui l’ont côtoyé dernièrement ». Le communiqué indique que M. Bassil, qui est en « bonne santé », va se mettre à l’isolement et continuera à travailler « normalement grâce aux outils technologiques ».

Samedi, l’ancien ministre Ghassan Atallah, un proche de M. Bassil et membre de son parti, avait annoncé sur son compte Twitter avoir été contaminé par le virus. Après avoir ressenti certains symptômes mercredi dernier, il s’est mis en quarantaine et s’est fait tester trois fois. « Les deux premiers résultats étaient négatifs, mais malheureusement le troisième s’est avéré positif », a-t-il ajouté, appelant tous ceux qui l’ont rencontré durant la semaine dernière à se faire tester.

Une fois la contamination de l’ancien ministre Bassil connue, la question s’est posée de savoir si le président de la République Michel Aoun, qui est son beau-père, pourrait avoir été touché. Selon certains médias locaux, le président a subi un test, d’autant plus qu’un des fonctionnaires du palais de Baabda serait contaminé, mais le résultat s’est avéré négatif.

Près d’un millier de Palestiniens

De son côté, l’Agence onusienne pour les réfugiés palestiniens (Unrwa) a annoncé que depuis l’arrivée de la pandémie au Liban, 942 Palestiniens avaient été contaminés, parmi lesquels 23 personnes sont décédées. L’Unrwa souligne qu’un centre d’isolement des personnes testées positives a été mis en place dans la localité de Sibline, dans la montagne du Chouf. Les réfugiés palestiniens, dont la plupart sont logés dans des camps, souffrent de proximité et de surpopulation. La propagation du virus s’avère particulièrement dramatique à l’intérieur de ces camps.

Du côté des établissements pénitentiaires, le virus se répand rapidement aussi, même si les autorités se veulent rassurantes.

Un projet de loi d’amnistie générale sera discuté par l’Assemblée lors d’une séance prévue mercredi et jeudi prochains, alors qu’une telle loi est réclamée par des proches de détenus qui craignent la propagation du coronavirus dans les prisons du pays. Ces derniers se mobilisent depuis plusieurs jours.

Dans ce contexte de recrudescence des cas, le ministre sortant de l’Éducation Tarek Majzoub a avalisé la semaine dernière le report de 14 jours de la rentrée scolaire en présentiel, initialement prévue le 28 septembre, recommandé par la commission chargée du suivi des mesures de prévention contre le coronavirus.

De leur côté, le ministre sortant de la Santé Hamad Hassan, le directeur de l’aviation civile Fadi el-Hassan et le président du conseil d’administration de la compagnie aérienne locale Middle East Airlines (MEA) Mohammad el-Hout ont étudié « la mise en place prochainement d’un nouveau mécanisme de tests de dépistage au coronavirus pour les arrivants » à l’aéroport de Beyrouth.


Le compteur du coronavirus au Liban a enregistré hier 1 012 nouveaux cas de Covid-19 (dont 22 en provenance de l’étranger) et sept décès, selon le dernier bilan en date du ministère de la Santé publié dimanche. Ces chiffres font grimper à 36 240 le nombre de cas cumulés depuis l’apparition de l’épidémie dans le pays en février, dont 347 décès. Au total,...

commentaires (2)

Dans mon temps les années 50 le directeur de l'aviation civile c'était Edmond Ghosn un grec orthodoxe et maintenant je vois Mr El Hassan un chiite ,on voit l'influence chiite car l'aéroport est aux mains du Hezbollah , andiamo bene , comme on dit en Italien

Eleni Caridopoulou

18 h 32, le 28 septembre 2020

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Dans mon temps les années 50 le directeur de l'aviation civile c'était Edmond Ghosn un grec orthodoxe et maintenant je vois Mr El Hassan un chiite ,on voit l'influence chiite car l'aéroport est aux mains du Hezbollah , andiamo bene , comme on dit en Italien

    Eleni Caridopoulou

    18 h 32, le 28 septembre 2020

  • "... Le député Gebran Bassil a découvert hier soir qu’il était contaminé par le coronavirus ..." -.- Haram Corona :-(

    Gros Gnon

    17 h 54, le 28 septembre 2020