Rechercher
Rechercher

Union européenne

La France soutient le pacte migratoire proposé par Bruxelles

La France soutient le pacte migratoire proposé par Bruxelles

Un nouveau camp de réfugiés sur l'île de Lesbos, en Grèce, le 21 septembre 2020. Photo NICOLAS ECONOMOU / AFP

La France a salué jeudi la proposition de pacte migratoire présentée la veille par la Commission européenne et plaide pour une "réforme ambitieuse, fondée sur un juste équilibre entre responsabilité et solidarité".

Dans un communiqué commun, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, sa ministre déléguée à la Citoyenneté Marlène Schiappa et le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes Clément Beaune estiment que "la politique commune en matière d'asile et d'immigration doit être revue en profondeur pour tirer les enseignements de la situation que connaît l'Europe depuis la crise (migratoire) de 2015".

"Chaque Etat membre doit prendre sa part de l'effort commun, que ce soit à travers des relocalisations ou par exception d'autres types de contributions obligatoires", soulignent-ils. "Cette réforme est nécessaire et urgente. Nous veillerons, en lien avec la Commission européenne et nos partenaires européens, notamment l'Allemagne, qui assure actuellement la présidence du Conseil de l'Union européenne, à ce que les discussions sur le texte s'engagent dans les meilleurs délais."

La Commission européenne a présenté mercredi un projet de réforme de la politique migratoire proposant d'introduire parmi les Vingt-Sept un "mécanisme de solidarité obligatoire" et de renoncer à la règle contestée voulant que le pays de première arrivée soit chargé de gérer les demandes d'asile, un système qui a exercé une contrainte maximale sur l'Italie, la Grèce ou Malte et l'Espagne, en première ligne sur les routes migratoires via la Méditerranée.


La France a salué jeudi la proposition de pacte migratoire présentée la veille par la Commission européenne et plaide pour une "réforme ambitieuse, fondée sur un juste équilibre entre responsabilité et solidarité".

Dans un communiqué commun, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, sa ministre déléguée à la Citoyenneté Marlène Schiappa et le secrétaire d'Etat...