Rechercher
Rechercher

Liban

Adib appelle à la "coopération de tous" pour faciliter la naissance du gouvernement

Le Premier ministre désigné souhaite "le succès immédiat de l'initiative française, qui permettrait d'ouvrir la voie au sauvetage du pays". 

Adib appelle à la

Le Premier ministre désigné, Moustapha Adib, à Baabda, le 14 septembre 2020. Photo Houssam Shbaro

Le Premier ministre libanais désigné, Moustapha Adib, qui tente depuis trois semaines de former un gouvernement conforme à "l'initiative française" à laquelle s'étaient engagées toutes les formations politiques, a lancé lundi matin un appel pour que ces parties "coopèrent toutes afin de faciliter la mise sur pied d'un cabinet de mission au programme déterminé". 

"Le Liban, qui se trouve à la croisée de nombreuses crises sans précédent, financière, monétaire, économique, sociale et sanitaire, n'a plus de temps à perdre", a souligné M. Adib dans un communiqué. "Les douleurs des Libanais résonnent à l'échelle nationale et notamment via les traversées de la mort en mer", a-t-il ajouté, en référence aux tentatives de traversées illégales vers Chypre, qui ont provoqué la mort de plusieurs personnes au cours des dernières semaines.

Lire aussi

L’isolement du tandem chiite s’accentue


Il a dans ce contexte appelé à "la coopération de toutes les parties afin de faciliter la formation d'un gouvernement de mission au programme déterminé, que les formations s'étaient engagées à soutenir". Et de rappeler que ce cabinet devrait être composé de "spécialistes" et être capable de "mettre un terme à l'effondrement, commencer à œuvrer pour sortir le pays des crises et rétablir la confiance des citoyens dans leur pays et ses institutions". 

L'obstacle du ministère des Finances
"Je ne ménagerai aucun effort pour réaliser cet objectif, en coopération avec le président de la République, Michel Aoun", a poursuivi le Premier ministre désigné, qui a souhaité "le succès immédiat de l'initiative française, qui permettrait d'ouvrir la voie au sauvetage du pays et mettre un terme à sa chute rapide". "Tout retard supplémentaire ne fera qu'accumuler et approfondir les crises, appauvrir encore plus les gens et mener le pays vers toujours plus de déficit", a-t-il souligné. "Personne n'est capable selon moi de porter dans sa conscience la responsabilité d'une souffrance accrue pour le peuple, qui subit déjà beaucoup", a-t-il conclu. 

Lire aussi

Raï à Adib : « Foncez, vous n’êtes pas seul »

Conformément à l'initiative française, qui vise à sortir le Liban de sa crise politique et financière, Moustapha Adib est appelé à former un cabinet "de mission" restreint, formé de spécialistes indépendants. Le principal noeud rencontré dans les tractations avec les formations concerne le portefeuille des Finances, que le Hezbollah et le mouvement Amal réclament. Ces deux formations exigent qu'"une personnalité chiite" soit nommée à la tête de ce ministère qui, selon, eux doit être exclu du principe de rotation des portefeuilles défendu par le Premier ministre désigné et soutenu par plusieurs parties.

Alors qu'il était question en fin de semaine dernière d'une éventuelle récusation du Premier ministre désigné, il semble que la cellule de crise française chargée du dossier libanais l’ait aussi poussé à patienter.


Le Premier ministre libanais désigné, Moustapha Adib, qui tente depuis trois semaines de former un gouvernement conforme à "l'initiative française" à laquelle s'étaient engagées toutes les formations politiques, a lancé lundi matin un appel pour que ces parties "coopèrent toutes afin de faciliter la mise sur pied d'un cabinet de mission au programme déterminé". 

"Le...

commentaires (8)

Mr. Adib. Malheureusement, vous avez perdu votre crédibilité et en 3 semaines voire 2. C’est un record. Si vous pensiez que le chemin était balisé, alors vous êtes naïf. C’est un comble pour un diplomate. Et si vous pensiez qu’il était utile de négocier, alors vous êtes encore plus naïf ; mais c‘est l’ADN du diplomate. Et si vous pensez que c’est encore possible, alors vous êtes dans le dénis, et cela c’est grave. Vous n’êtes pas l’homme de la situation alors avouez et partez. Vous êtes arrivé avec un soupçon d’handicap qui s’appelle Mikati. Vous auriez dû démontrer votre indépendance tout de suite : former une équipe de sauvetage indépendante, au-delà des religions et aller au parlement. Mieux vaut tomber dans la gloire plutôt que dans la misère. Mais c’est trop tard. Alors partez. Vous n’êtes pas l’homme de la situation. Le Liban ira alors en enfer et vous avez raté l’occasion d’entrer dans l’histoire. C’était peut être votre objectif ; rentrer dans l’histoire, mais la bonne intention ne suffit pas. Il faut des hommes et des femmes dignes de cela. Les cimetières sont remplis de gens de bonne intention ; y compris des diplomates. Partez, partez, partez. Et le Liban, une fois dans l’enfer, un peu grâce à votre manque de courage, se relèvera ; même s’il est fatigué d’être un phœnix. Le Liban se relèvera, envers et contre tous et toutes !

PPZZ58

21 h 47, le 21 septembre 2020

Tous les commentaires

Commentaires (8)

  • Mr. Adib. Malheureusement, vous avez perdu votre crédibilité et en 3 semaines voire 2. C’est un record. Si vous pensiez que le chemin était balisé, alors vous êtes naïf. C’est un comble pour un diplomate. Et si vous pensiez qu’il était utile de négocier, alors vous êtes encore plus naïf ; mais c‘est l’ADN du diplomate. Et si vous pensez que c’est encore possible, alors vous êtes dans le dénis, et cela c’est grave. Vous n’êtes pas l’homme de la situation alors avouez et partez. Vous êtes arrivé avec un soupçon d’handicap qui s’appelle Mikati. Vous auriez dû démontrer votre indépendance tout de suite : former une équipe de sauvetage indépendante, au-delà des religions et aller au parlement. Mieux vaut tomber dans la gloire plutôt que dans la misère. Mais c’est trop tard. Alors partez. Vous n’êtes pas l’homme de la situation. Le Liban ira alors en enfer et vous avez raté l’occasion d’entrer dans l’histoire. C’était peut être votre objectif ; rentrer dans l’histoire, mais la bonne intention ne suffit pas. Il faut des hommes et des femmes dignes de cela. Les cimetières sont remplis de gens de bonne intention ; y compris des diplomates. Partez, partez, partez. Et le Liban, une fois dans l’enfer, un peu grâce à votre manque de courage, se relèvera ; même s’il est fatigué d’être un phœnix. Le Liban se relèvera, envers et contre tous et toutes !

    PPZZ58

    21 h 47, le 21 septembre 2020

  • Moustapha: nommez donc votre ministère, présentez les noms, spécialistes et Indépendants, au président, supposé être Fort, et ceci TOUT DE SUITE. Faites votre devoir et laissez le prez fort faire le sien. Un grand homme libanais avait dit " Kol Kalimatouka oua amchi" car la Destiné n'attend pas les hésitations et les hésitants. Bon Courage et Vive le Liban.

    Wlek Sanferlou

    14 h 40, le 21 septembre 2020

  • LE PATRIARCHE VOUS DIT FONCEZ VOUS N,ETES PAS SEUL. EN EFFET TOUT LE PEUPLE LIBANAIS EST AVEC VOUS. PRESENTEZ VOTRE CABINET FORME D,EXPERTS INDEPENDANTS ET LAISSEZ LA PRESIDENCE ET LE PARLEMENT PRENDRE LEUR RESPONSABILITE. N,AYEZ PAS PEUR DES MENACES DE GUERRE CIVILE QU,ILS LANCENT POUR FAIRE PEUR AU PEUPLE. LE PEUPLE APPAUVRI ET AFFAME N,A PLUS RIEN A PERDRE. IL EST PRET A SE SACRIFIER POUR ERIGER UN ETAT DE DROIT LIBRE ET DEMOCRATIQUE ET GARANTIR SON AVENIR LOIN DES WELAYET EL FAKIH ET L,OBSCURANTISME QU,ON ESSAIE DE LUI IMPOSER.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    11 h 54, le 21 septembre 2020

  • M. Adib, dites à Aoun que s’il continue à vous empêcher de présenter le projet du nouveau gouvernement devant le parlement pour obtenir le vote de confiance ou pas, vous serez obligé d’annoncer son entêtement à qui veut l’entendre y compris aux pays à qui il fait croire qu’il facilite votre tâche mais que le blocage vient d’ailleurs. La constitution doit être respectée et il n’a aucun droit de paralyser encore plus le pays sous prétexte que ce gouvernement sera refusé. Comment peut il le savoir d’ailleurs puisqu’il ne lui laisse aucune chance d’être annoncé. N’est ce pas le parlement qui le décidera? Alors pourquoi ce blocage présidentiel pour le moins douteux? Qui protège a-t-il de l’embarras ou du risque d’être découvert pour son double jeu. Allez il ne faut pas ceder ni démissionner. Vous avez tout le loisir de le faire une fois que vous avez accompli votre mission de faire arriver cette composition au parlement pour savoir ce qu’il en est.

    Sissi zayyat

    11 h 05, le 21 septembre 2020

  • Même si ce n'est pas un phénomène nouveau on s'aperçoit que le "duo" chiite n' a que faire des considérations humanitaires ou autres Ce diktat imposé par ce tandem en dit long sur son degré de responsabilités. Berry considère que le ministère des finances est un domaine exclusivement réservé dans lequel il n'est pas question de s'immiscer. Les chiites sont en train de piétiner la constitution ... La seule solution serait que le premier ministre procède à "un coup d'état" et nomme un gouvernement chargé d'essayer de redresser ce qui peut encore l'être.. Il pourrait dégager une majorité relative et dans le cas contraire démissionner, ce qui ne changerait guère par rapport à la situation actuelle mais mettrait à nu les intentions des uns et des autres.

    c...

    10 h 01, le 21 septembre 2020

  • "... Et de rappeler que ce cabinet devrait être composé de "spécialistes" ..." -.- SPÉCIALISTES, PATRIOTES, et HONNÊTES svp, merci.

    Gros Gnon

    09 h 49, le 21 septembre 2020

  • Nous sommes tous anxieux et impatients d'avoir le gouvernement dont nous rêvons et méritons... Cependant, une question: on critique un bord de bloquer la formation du gouvernement. Mais comment se fait-il que le premier ministre désigné ne se réfère qu'au quatuor d'anciens premiers ministres dont les Libanais ont crié haut et fort qu'ils n'en voulaient plus... Comment se fait-il que le pouvoir de décision soit entre leurs mains??? Vu l'état de leurs relations avec la partie chiiite et le peu d'estime que nous avons d'eux, il ne faudrait pas s'étonner du blocage, non? Ou est la magouille (de plus)? Ou bien, mon raisonnement ou ma question n'a pas de sens???

    NAUFAL SORAYA

    09 h 45, le 21 septembre 2020

  • Mr Adib c'est à vous que revient la tâche de nommer les ministres de votre gouvernement... normalement...

    Sybille S. Hneine

    09 h 24, le 21 septembre 2020