Rechercher
Rechercher

Etats-Unis

Schenker parle de "progrès" dans les discussions Israël-Liban sur leurs frontières maritimes

"J'ai hâte d'en finir avec cet accord-cadre pour que vous et les Israéliens puissiez (...) continuer à négocier vos frontières", dit le responsable US à des journalistes libanais. 

Le secrétaire d'Etat adjoint pour le Proche-Orient, David Schenker. Capture d'écran d'une vidéo diffusée sur le site du département d'Etat US.

Le secrétaire adjoint américain pour les Affaires au Proche-Orient, David Schenker, a déclaré mardi espérer signer dans les semaines à venir un accord-cadre entre le Liban et Israël pour débuter les discussions sur leurs frontières maritimes contestées.

En 2018, le Liban avait signé un premier contrat de forage de pétrole et de gaz dans ses eaux territoriales, notamment dans une zone contestée par son voisin méridional Israël, avec qui il s'est plusieurs fois retrouvé en guerre. Le gouvernement israélien a déclaré en mai 2019 qu'il avait donné son accord pour débuter des discussions avec le Liban par l'entremise des Etats-Unis pour résoudre le conflit sur leurs frontières maritimes.

Lire aussi

« Oui, il faut s’attendre à davantage de sanctions » contre des officiels libanais, assure Schenker

"Je crois que nous faisons des progrès pas-à-pas", a affirmé M. Schenker. "J'ai hâte d'en finir avec cet accord-cadre pour que vous et les Israéliens puissiez (...) continuer à négocier vos frontières", a-t-il déclaré à des journalistes libanais pendant une conférence téléphonique. "J'espère pouvoir venir au Liban et signer cet accord dans les prochaines semaines", a affirmé M. Schenker qui a qualifié de "perte de temps malheureuse" les allers-retours pendant un an entre Israël et le Liban pour les discussions sur cet accord.


Le secrétaire adjoint américain pour les Affaires au Proche-Orient, David Schenker, a déclaré mardi espérer signer dans les semaines à venir un accord-cadre entre le Liban et Israël pour débuter les discussions sur leurs frontières maritimes contestées.

En 2018, le Liban avait signé un premier contrat de forage de pétrole et de gaz dans ses eaux territoriales, notamment...

commentaires (1)

Monsieur Schenker. Si Israël a de bonnes intentions vis à vis du Liban et des libanais qui ne lui veulent aucun mal, il devrait faire une acte politique accompagnée d’une annonce tonitruante concernant sa volonté de vivre en paix avec ses voisins directs et promettre de respecter une paix sans faille ainsi que leurs territoires aussi bien terrestres que maritimes. Ainsi son seul rival sera au pied du mur puisqu’aucun litige ne justifiera sa possession d’armes et qu’il sera invité à soit les déposer déposer ou mieux à quitter le pays des fois qu’il a d’autres projets de résistance à faire. Le Liban autant qu’Israël aspire à vivre en paix. Alors il ne tient qu’à eux de rendre cela possible, la balle est dans leur camp.

Sissi zayyat

13 h 12, le 09 septembre 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Monsieur Schenker. Si Israël a de bonnes intentions vis à vis du Liban et des libanais qui ne lui veulent aucun mal, il devrait faire une acte politique accompagnée d’une annonce tonitruante concernant sa volonté de vivre en paix avec ses voisins directs et promettre de respecter une paix sans faille ainsi que leurs territoires aussi bien terrestres que maritimes. Ainsi son seul rival sera au pied du mur puisqu’aucun litige ne justifiera sa possession d’armes et qu’il sera invité à soit les déposer déposer ou mieux à quitter le pays des fois qu’il a d’autres projets de résistance à faire. Le Liban autant qu’Israël aspire à vivre en paix. Alors il ne tient qu’à eux de rendre cela possible, la balle est dans leur camp.

    Sissi zayyat

    13 h 12, le 09 septembre 2020