Rechercher
Rechercher

Explosions

Hale et Parly à Beyrouth, l'aide internationale continue d'affluer

Le numéro trois de la diplomatie américaine a annoncé que le FBI allait se joindre à l'enquête sur la double explosion du 4 août dernier.

Hale et Parly à Beyrouth, l'aide internationale continue d'affluer

Le secrétaire d’État adjoint américain pour les affaires politiques, David Hale (d), s'entretenant avec un volontaire, le 13 août 2020, non loin du site de l'explosion qui a ravagé Beyrouth le 4 août dernier. AFP / POOL / Hussein Malla

Le secrétaire d’État adjoint américain pour les affaires politiques, David Hale, et la ministre française des Armées, Florence Parly, sont arrivés jeudi à Beyrouth. Ils se sont notamment rendus, séparément, dans plusieurs quartiers dévastés après la double explosion qui a ravagé le port de la capitale, le 4 août dernier, alors que l'aide internationale d'urgence continue d'affluer dans ce Liban exsangue. Ces visites s’inscrivent dans le cadre d’une dynamique diplomatico-politique occidentale qui s’est mise en place après la terrible explosion de 2.750 tonnes de nitrate d’ammonium stockées au port de Beyrouth. Un drame qui a été suivi, lundi, par la démission du cabinet de Hassane Diab.

Les deux responsables américain et français ont effectué une tournée dans les quartiers de Gemmayzé et de Mar Mikhaël pour constater les dégâts. Lors d'une première déclaration à des journalistes, M. Hale a annoncé que le Federal Bureau Investigation (FBI) allait se joindre aux enquêteurs libanais et internationaux, "à l'invitation des libanais, pour aider à répondre aux questions que tout le monde se pose sur les circonstances qui ont mené à l'explosion". Le président Michel Aoun a refusé une enquête internationale. En raison de la présence de victimes françaises, Paris a de son côté ouvert une enquête et apporte également un soutien logistique au Liban avec des moyens d'enquête et a dépêché des équipes de police et de recherche.

Le numéro trois de la diplomatie américaine a également confirmé qu'il allait s'entretenir avec les responsables et qu'il allait leur demander de mettre en œuvre les réformes nécessaires au déblocage de toute aide internationale structurelle.

Dans un communiqué publié dans la journée, l'ambassade des Etats-Unis avait indiqué que M. Hale "insistera sur le besoin urgent de réformes économiques, financières et de bonne gouvernance, un coup d'arrêt à la corruption endémique, la reddition des comptes et la transparence, ainsi que le retour d'un contrôle par l'État à travers des institutions fonctionnelles", et soulignera "la disposition des États-Unis à soutenir tout gouvernement reflétant la volonté du peuple, s'engageant et agissant pour mettre en œuvre un agenda de réformes".

Lire aussi

Après Paris, Washington entre en scène

Lundi, le Premier ministre Hassane Diab avait annoncé la démission de son gouvernement. En attendant la formation d'un nouveau cabinet, le gouvernement démissionnaire est chargé d’expédier les affaires courantes.

Florence Parly
Après son arrivée à Beyrouth en tout début d'après-midi pour une visite de soutien au Liban après l'explosion qui a ravagé la capitale, au cours de laquelle elle va accueillir le porte-hélicoptères Le Tonnerre chargé d'aide, Mme Parly a également effectué une tournée à Gemmayzé.

La ministre française des Armées, Florence Parly, lors d'une tournée près des lieux de l'explosion de Beyrouth. AFP / JOSEPH EID

Mercredi, le cabinet de la ministre avait également indiqué que l'un des objectifs était "de déblayer le port pour le rendre de nouveau opérationnel".

A Beyrouth, la ministre doit s'entretenir avec le président Michel Aoun ainsi qu'avec le commandant en chef de l'armée libanaise, Joseph Aoun.

La ministre doit accueillir cette nuit le Tonnerre, qui transporte un groupement génie de l'armée de terre ainsi qu'un détachement de plongeurs démineurs de la Marine nationale, afin de vérifier qu'il n'y a pas d'épaves et de débris rendant difficile l'accès du port. De l'aide alimentaire, notamment du blé, ainsi que des matériaux de construction fournis par différents ministères français et par des entreprises privées sont également transportés par le porte-hélicoptères.

Lire aussi

Face à l’inertie locale, la France s’active

Ce déplacement intervient une semaine après celui du président Emmanuel Macron, qui a promis de l'aide aux Libanais et a, lui aussi, exhorté les autorités à engager des réformes structurelles pour pouvoir bénéficier d'une aide internationale pour surmonter la crise économique.

L'aide continue d'affluer
Sur le plan diplomatique, le chef de l’État, Michel Aoun, a reçu l'ancien président brésilien d'origine libanaise, Michel Temer, envoyé par Jair Bolsonaro. "L’État brésilien a envoyé de nombreuses aides au Liban dès l'explosion", a déclaré M. Temer à l'issue de son entretien au palais présidentiel de Baabda, indiquant que la communauté libanaise au Brésil avait également contribué à cela.

L'ex-président brésilien, Michel Temer, d'origine libanaise, s'entretenant le 13 août 2020 avec le président Michel Aoun à Baabda. Photo Dalati et Nohra

Pendant ce temps, l'aide internationale continue d'affluer au Liban. Dans la journée, plusieurs avions transportant de l'aide humanitaire, médicale et alimentaire venus du Koweït, de la Jordanie, du Qatar, des Emirats arabes unis, d'Algérie, des Pays-Bas et du Brésil ont atterri à l'aéroport de Beyrouth.


Le secrétaire d’État adjoint américain pour les affaires politiques, David Hale, et la ministre française des Armées, Florence Parly, sont arrivés jeudi à Beyrouth. Ils se sont notamment rendus, séparément, dans plusieurs quartiers dévastés après la double explosion qui a ravagé le port de la capitale, le 4 août dernier, alors que l'aide internationale d'urgence continue...

commentaires (2)

ET NOS ABRUTIS CORROMPUS, VOLEURS, INCOMPETENTS ET M,ENFOUTISTES CONTINUENT A PLUS S,ABRUTIR. DEGAGEZ-LES, PEUPLE LIBANAIS, DE BONGRE OU DE MALGRE. PLUS D,ALTERNATIVE.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

19 h 52, le 13 août 2020

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • ET NOS ABRUTIS CORROMPUS, VOLEURS, INCOMPETENTS ET M,ENFOUTISTES CONTINUENT A PLUS S,ABRUTIR. DEGAGEZ-LES, PEUPLE LIBANAIS, DE BONGRE OU DE MALGRE. PLUS D,ALTERNATIVE.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    19 h 52, le 13 août 2020

  • Le monde entier partage nos souffrances, sauf ceux ici, qui ne pensent qu'à réaliser leurs desseins.

    Esber

    19 h 34, le 13 août 2020