Rechercher
Rechercher

Liban

Protestation devant la centrale de Zouk contre la présence d'un camion chargé de matières dangereuses


Protestation devant la centrale de Zouk contre la présence d'un camion chargé de matières dangereuses

La centrale électrique de Zouk Mosbeh, au nord de Beyrouth. Photo d'archives P.H.B.

Plusieurs personnes se sont rassemblées mardi soir devant la centrale électrique de Zouk, au nord de Beyrouth, pour protester contre la présence d'un camion transportant des matières dangereuse, en provenance du jurd du Kesrouan, rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, officielle). Selon l'Ani, il s'agit de l'ammonium. 

Les manifestants demandent que "les matières soient évacuées de la région parce qu'elles représentent un danger".  Ils ont coupé la route maritime devant la centrale vers 22h30. 

Lundi déjà, des matières dangereuses retrouvées à Zouk avaient été évacuées par la branche des renseignements des Forces de sécurité intérieure (FSI), sur ordre du procureur général Ghassan Oueidate. Elles devraient être neutralisées dans une zone isolée sur les hauteurs du Mont-Liban.

Ces actions interviennent après l'explosion le 4 août au port de Beyrouth dans un hangar contenant 2.750 tonnes de nitrate d'ammonium, stockées depuis plusieurs années "sans mesures de précaution", de l'aveu même du Premier ministre, aujourd'hui démissionnaire, Hassane Diab. A la suite de cette catastrophe, les Libanais craignent que d'autres stocks de produits chimiques sur le territoire ne provoquent des explosions similaires.


Plusieurs personnes se sont rassemblées mardi soir devant la centrale électrique de Zouk, au nord de Beyrouth, pour protester contre la présence d'un camion transportant des matières dangereuse, en provenance du jurd du Kesrouan, rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, officielle). Selon l'Ani, il...