Rechercher
Rechercher

Attaque au Niger

L’armée traque les assaillants

Les forces armées nigériennes traquaient hier les auteurs de l’attaque, dénoncée comme « terroriste » par Niamey et Paris, qui a tué dimanche huit personnes dont six humanitaires français de l’ONG Acted. Ces meurtres, qui n’ont pas été revendiqués, ont été perpétrés dans la région de Kouré, non loin de Niamey, et surviennent dans un pays régulièrement frappé par les groupes jihadistes sahéliens, dont l’État islamique au Grand Sahara (EIGS). Les humanitaires d’Acted, leur chauffeur et un guide touristique, tous deux nigériens, ont été tués par des hommes armés lors d’une excursion touristique dans un parc à 60 km au sud-est de Niamey, selon Acted et les autorités locales. Sur place, « une enquête et des opérations de ratissage, en collaboration avec nos partenaires (français) sont en cours en vue de dénicher les auteurs de ces actes ignobles et de renforcer la sécurité dans la zone », a indiqué le ministère nigérien de l’Intérieur. L’armée française a confirmé apporter un appui, notamment aérien, aux troupes nigériennes, dans cette vaste région boisée, qui abrite les derniers troupeaux de girafes d’Afrique de l’Ouest.



Les forces armées nigériennes traquaient hier les auteurs de l’attaque, dénoncée comme « terroriste » par Niamey et Paris, qui a tué dimanche huit personnes dont six humanitaires français de l’ONG Acted. Ces meurtres, qui n’ont pas été revendiqués, ont été perpétrés dans la région de Kouré, non loin de Niamey, et surviennent dans un pays régulièrement...

commentaires (0)

Commentaires (0)