Rechercher
Rechercher

Double explosion à Beyrouth

L'armée américaine envoie eau, nourriture et médicaments au Liban

L'armée américaine envoie eau, nourriture et médicaments au Liban

Deux hommes regardent le port de Beyrouth complètement détruit par la double explosion qui l'a secoué mardi. AFP / Patrick BAZ

L'armée américaine a annoncé jeudi l'envoi de trois cargaisons d'eau, de nourriture et de médicaments au Liban, deux jours après les violentes explosions qui ont dévasté Beyrouth et privé de toit des centaines de milliers de personnes.


Le général Franck McKenzie, chef du commandement central de l'armée américaine (Centcom), qui couvre l'ensemble du Moyen-Orient, a appelé jeudi le commandant en chef de l'armée libanaise, le général Joseph Aoun, pour l'informer de l'envoi de cette assistance, selon son porte-parole, le commandant Bill Urban. Un premier avion militaire C-17 chargé de produits alimentaires, d'eau et de matériel de secours a déjà décollé du Qatar à destination du Liban, a indiqué un porte-parole du Pentagone, Jonathan Hoffman. Deux autres cargaisons de C-17 sont en cours de préparation, a-t-il précisé.

Questionné sur les destinataires précis de cette aide, le porte-parole du Pentagone a souligné que les Etats-Unis étaient "bien conscients des inquiétudes" et qu'ils feraient en sorte qu'elle "parvienne bien à ceux qui en ont le plus besoin".

Alors que l'opinion publique libanaise a exprimé sa colère contre un pouvoir jugé corrompu et incompétent, la France a décidé que l'aide mobilisée après la catastrophe de mardi irait directement aux bénéficiaires, notamment par le biais de l'ONU. Le général McKenzie a indiqué que les Etats-Unis étaient prêts à poursuivre cette assistance aux Libanais pendant cette "horrible tragédie", en partenariat avec l'armée libanaise, l'ambassade des Etats-Unis au Liban et l'agence d'aide internationale des Etats-unis, USAid, selon un communiqué.

Provoquées mardi par l'explosion de tonnes de nitrate d'ammonium à l'abandon au port de Beyrouth, les énormes déflagrations, les pires vécues au Liban, ont fait plus de 100 morts et 5.000 blessés. Elles ont laissé sans abri des centaines de milliers de personnes, alors que des dizaines de personnes sont toujours recherchées. Elles ont détruit des quartiers et endommagé d'autres à plusieurs kilomètres à la ronde dans un pays déjà plongé dans une crise économique et sociale sans précédent et où près de la moitié des habitants vivent dans la pauvreté.


L'armée américaine a annoncé jeudi l'envoi de trois cargaisons d'eau, de nourriture et de médicaments au Liban, deux jours après les violentes explosions qui ont dévasté Beyrouth et privé de toit des centaines de milliers de personnes.


Le général Franck McKenzie, chef du commandement central de l'armée américaine (Centcom), qui couvre l'ensemble du Moyen-Orient, a appelé...