Rechercher
Rechercher

La lettre aux abonnés

L’Etat libanais, c’est moi, c’est toi, c’est nous

Chère abonnée, cher abonné,Dans la plupart des pays du monde, la question appelle une réponse que l’on écoute souvent d’une oreille distraite, l’esprit ailleurs, un sourire poli aux lèvres. Comment s’est passée ta semaine ?Au Liban, poser cette...
Chère abonnée, cher abonné,Dans la plupart des pays du monde, la question appelle une réponse que l’on écoute souvent d’une oreille distraite, l’esprit ailleurs, un sourire poli aux lèvres. Comment s’est passée ta semaine ?Au Liban, poser cette...

commentaires (5)

C’est tout à fait vrai, l’Etat c’est NOUS la population libanaise. Les présidents, ministres, députés et tous les fonctionnaires de l’administration sont des salariés payés par NOUS, c’est à dire nos impôts et les taxes que nous payons. Ils sont statutairement au service des citoyens et non le contraire. Sauf que tous ceux qui se sont succédé à ces postes depuis les 30 dernières années ont pillé, gaspillé et détourné cet argent public en augmentant de façon illégale la dette publique en s’endettant auprès des banques libanaises. Ces dernières sont aussi responsables sinon complices en continuant en endetter à des taux de plus en plus élevés cet État qui se dirigeait vers la faillite certaine. Il est de notre devoir de citoyens de demander à l’ONU de mettre le Liban sous tutelle internationale pour en finir avec cette classe politique corrompue et incompétente

Liberté de Penser

08 h 39, le 03 août 2020

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • C’est tout à fait vrai, l’Etat c’est NOUS la population libanaise. Les présidents, ministres, députés et tous les fonctionnaires de l’administration sont des salariés payés par NOUS, c’est à dire nos impôts et les taxes que nous payons. Ils sont statutairement au service des citoyens et non le contraire. Sauf que tous ceux qui se sont succédé à ces postes depuis les 30 dernières années ont pillé, gaspillé et détourné cet argent public en augmentant de façon illégale la dette publique en s’endettant auprès des banques libanaises. Ces dernières sont aussi responsables sinon complices en continuant en endetter à des taux de plus en plus élevés cet État qui se dirigeait vers la faillite certaine. Il est de notre devoir de citoyens de demander à l’ONU de mettre le Liban sous tutelle internationale pour en finir avec cette classe politique corrompue et incompétente

    Liberté de Penser

    08 h 39, le 03 août 2020

  • Les Citoyens du Liban doivent prendre leur destinée en main

    Zovighian Michel

    05 h 56, le 03 août 2020

  • Triste a en pleurer mais tellement vrai malheureusement MILLE BRAVO MOI LE SOIR OU J'AI VU GEBRAN BASSIL A LA LBCI ETRE INTERVIEWE DANS UN DECOR SUPER ILLUMINE IN GIORNO DE TOUS LES BATIMENTS AUTOURS . J'AI COMPRIS QUE CES PERSONNAGES NE SAVENT DEFINITIVEMENT RIEN SUR LA SOUFFRANCE DU PEUPLE LIBANAI ET CE QU'IL RESSENT EN VOYANT CE SPECTACLE DE LUMIERE EXTRAVAGANT LA VERITE JE DOIS AJOUTER QUE MA CONVICTION S'EST ACCENTUEE QUAND J'AI ENTENDU SES PROPOS ET SES REPONSES A UN JOURNALISTE QUI ESSAYAIT D'ETRE SOIT DISANT CONTRE LUI MAIS QUI N'A PAS SU REPONDRE AUX THESES DEVELOPPEES PAR BASSIL QUI POUVAIENT ETRE TOUTES VRAIMENT BALAYEES D'UN REVERT DE MAIN AVEC HEZBALLAH , C'EST VRAIMENT LE FOSSOYEUR DU LIBAN MALGRE SON " ON M'A EMPECHE "

    LA VERITE

    02 h 00, le 02 août 2020

  • Comment faire pour couper l’électricité et l’eau de tous les membres de gouvernements successifs depuis 30 ans ?

    Tabet Lamia

    02 h 34, le 01 août 2020

  • JE DIRAIS PLUTOT : CE DEVAIT ETRE MOI, CE DEVAIT ETRE TOI, CE DEVAIT ETRE NOUS.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    14 h 01, le 31 juillet 2020