Rechercher
Rechercher

Coronavirus au Liban

Vingt-deux nouveaux cas détectés, le bilan total s'établit à 1719

Vingt de ces cas ont été signalés parmi les résidents et deux parmi les Libanais rapatriés de Côte d'Ivoire.

Vingt-deux nouveaux cas détectés, le bilan total s'établit à 1719

Un homme fume vapote sur une terrasse d'un bar à Gemmayzé, à Beyrouth, le 1er juin 2020. Photo AFP / PATRICK BAZ

Le Liban a enregistré durant les dernières vingt-quatre heures vingt-deux cas supplémentaires de coronavirus, dont vingt parmi les résidents et deux parmi les Libanais rapatriés de Côte d'Ivoire lors de la dernière phase d'évacuation de Libanais coincés à l'étranger, selon le dernier bilan quotidien du ministère de la Santé. Au total, 1719 personnes ont été contaminées par le Covid-19 depuis l’apparition de la pandémie au Liban en février. Avec parallèlement un total de 1153 guérisons, 533 personnes sont actuellement positives, dont neuf dans un état critique. Le nombre de morts dues au coronavirus reste inchangé, avec trente-trois décès.

En soirée, l'hôpital gouvernemental Rafic Hariri à Beyrouth a annoncé qu'un des patients admis en son sein et atteint du coronavirus es décédé. Trois autres se trouvent dans un état critique. Ce décès devrait être comptabilisé dans le bilan quotidien du ministère de la Santé qui sera publiée dimanche.

Interrogé par L'Orient-Le Jour, le Dr Walid Ammar, président du comité national de lutte contre les maladies infectieuses, avait indiqué qu'il y a six foyers au Liban "dont trois d’origine encore inconnue". Ces foyers sont à Ghobeyri-Chatila, Ghobeyri-Horch el-Katil, Tripoli, Mreijé, Beyrouth, et un dernier entre Beyrouth et le Mont-Liban.

Dans le camp de Beddaoui (Nord), où des cas ont été déclarés ces derniers jours, 100 tests réalisés dans le cadre d'une campagne de dépistage se sont avérés négatifs. Les autorités du camp ont toutefois appelé les habitants à continuer à faire preuve de prudence et respecter les mesures de prévention contre le virus, notamment la distanciation sociale et le port du masque. 

Commentaire

Covid-19 : quelle stratégie de sortie pour le Liban ?

Dans le cadre de la cinquième et dernière phase du plan de déconfinement progressif, les boîtes de nuit et clubs, les salles de fêtes et d’événements, les marchés populaires, les salles de jeux vidéo et les jardins publics ont pu rouvrir leurs portes dimanche. Les camps d’été en extérieur pour les enfants sont désormais autorisés. Le ministère de l’Intérieur ne précise pas toutefois si les nouveaux secteurs autorisés à ouvrir sont tenus de limiter leur capacité d’accueil, comme cela a notamment été imposé aux restaurants, qui ne peuvent recevoir que 50% de leur capacité de salle. Les théâtres et cinémas restent, eux, fermés. Tous les grands événements et rassemblements publics sont interdits jusqu’à nouvel ordre. Il est en outre obligatoire de porter un masque dans l’espace public, sous peine de se voir infliger une amende de 50 000 livres libanaises. Le Musée national de Beyrouth et les sites archéologiques dans l’ensemble du pays ont rouvert au début de cette semaine. Le couvre-feu, imposé de minuit à 5h, reste en vigueur jusqu’à nouvel ordre.


Le Liban a enregistré durant les dernières vingt-quatre heures vingt-deux cas supplémentaires de coronavirus, dont vingt parmi les résidents et deux parmi les Libanais rapatriés de Côte d'Ivoire lors de la dernière phase d'évacuation de Libanais coincés à l'étranger, selon le dernier bilan quotidien du ministère de la Santé. Au total, 1719 personnes ont été...

commentaires (1)

Le Liban n'a rien compris il faut faire attention, prenez de leçons de l'Italie, les libanais ne sont plus des. Libanais ils sont palestiniens , syriens ou iraniens

Eleni Caridopoulou

20 h 21, le 27 juin 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Le Liban n'a rien compris il faut faire attention, prenez de leçons de l'Italie, les libanais ne sont plus des. Libanais ils sont palestiniens , syriens ou iraniens

    Eleni Caridopoulou

    20 h 21, le 27 juin 2020