Auto

Jaguar au Liban, 70 ans déjà !

Jaguar au Liban, 70 ans déjà !

En 1950, la XK 120 a été la toute première Jaguar importée au Liban par Robert Trad. Photo DR

Homme d’affaires libanais et pilote de courses auto, Robert Trad a été subjugué au premier regard, lors d’un voyage, par la Jaguar XK 120. Combinant sa passion à son métier, il décide d’importer la marque au pays du Cèdre. Robert Trad rencontre le fondateur de Jaguar, Sir William Lyons, à Conventry (Angleterre) et obtient les droits de distribution de la marque en 1950, devenant ainsi le premier concessionnaire Jaguar à l’international (hors de Grande-Bretagne). En 1955, il s’associe à Ibrahim Saad pour fonder la compagnie Saad & Trad SAL. Leur première salle d’exposition se situe alors à Khan Antoun Bey, dans le centre-ville de Beyrouth, la firme devenant au fil des ans l’une des plus renommées de l’industrie automobile au Liban. Et en 1960, Saad & Trad SAL importe la première Bentley au Moyen-Orient, ne signant toutefois le contrat de représentation exclusive que l’année suivante (1961). En ce temps-là, l’entreprise avait déjà déménagé ses locaux dans le district de Aïn Mreissé à Beyrouth. Toutefois, l’avènement de la guerre civile allait changer la donne pour cette société prospère : de 1975 à 1983, elle conserve une activité stable, mais l’insécurité constante dans le pays finit par en avoir raison. À la fin de la guerre, dans les années 1990, l’entreprise reprend ses activités de plus belle et atteint un sommet en ajoutant, en 2003, Automobili Lamborghini à la liste de ses concessions de représentation de marques prestigieuses. Cette année 2020 devait donc marquer le 70e anniversaire de Jaguar au Liban, mais compte tenu de la crise socio-économique et de la pandémie du Covid-19, qui plombent le pays, les festivités prévues ont été annulées. À charge de revanche…


Homme d’affaires libanais et pilote de courses auto, Robert Trad a été subjugué au premier regard, lors d’un voyage, par la Jaguar XK 120. Combinant sa passion à son métier, il décide d’importer la marque au pays du Cèdre. Robert Trad rencontre le fondateur de Jaguar, Sir William Lyons, à Conventry (Angleterre) et obtient les droits de distribution de la marque en 1950, devenant...

commentaires (0)

Commentaires (0)