Libération du Liban-Sud

Des partisans du Hezbollah organisent un convoi à la frontière avec Israël

L'aviation israélienne a mené des raids aériens fictifs à moyenne altitude au-dessus de Marjeyoun.

Des motards devant les drapeaux du Hezbollah rassemblés dans le caza de Marjeyoun, le 25 mai 2020. AFP / Mahmoud ZAYYAT

Des partisans du Hezbollah ont organisé lundi un convoi de motos et de voitures entre les localités de Mayss el-Jabal et de Kfar Kila, distantes d'une vingtaine de kilomètres, dans le caza de Marjeyoun, à la frontière avec Israël, à l'occasion du 20ème anniversaire de la libération du Liban-Sud de l'occupation israélienne.

Le convoi de partisans du Hezbollah devant le mur de béton frontalier, à hauteur d'Adayssé. AFP / Mahmoud ZAYYAT


Après une première invasion en 1978 et de nouvelles attaques attribuées à l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), dont le siège se trouve alors à Beyrouth, Israël envahit une nouvelle fois le Liban en juin 1982 au cours de l'opération "Paix en Galilée" et établit une zone tampon pour assurer la sécurité des localités du nord d'Israël.

Créé dans la foulée de l'invasion israélienne, le Hezbollah mène une guérilla contre les forces israéliennes et la  l'Armée du Liban-Sud (ALS), milice supplétive soutenue et financée par Israël. Plus de 1.200 soldats israéliens sont tués et des milliers d'autres blessés en 18 ans. Le décompte des morts ébranle l'opinion publique israélienne et pousse le Premier ministre de l'époque, Ehud Barak, à retirer ses troupes du Sud-Liban. Le dernier convoi militaire israélien passe la frontière dans la nuit du 23 au 24 mai 2000.

Lire aussi

Au Liban-Sud, une minorité rêve encore de venir à bout de la mainmise du Hezbollah

Ce 20ème anniversaire du retrait intervient dans un contexte de tensions entre Israël et le Hezbollah. Depuis plusieurs semaines, de nombreux incidents ont éclaté à l'instigation d'Israël, comme des tirs de fusées éclairantes, des incursions en territoire libanais, ainsi que des survols massifs d'avions de chasse et de drones. Ce lundi, l'aviation israélienne a mené lundi des raids aériens fictifs à moyenne altitude au-dessus de la localité de Marjeyoun, et quatre avions israéliens ont survolé le pays jusqu'à Batroun (Liban-Nord), en passant au-dessus de Beyrouth, la Békaa-Ouest et le Liban-Sud.


Des partisans du Hezbollah ont organisé lundi un convoi de motos et de voitures entre les localités de Mayss el-Jabal et de Kfar Kila, distantes d'une vingtaine de kilomètres, dans le caza de Marjeyoun, à la frontière avec Israël, à l'occasion du 20ème anniversaire de la libération du Liban-Sud de l'occupation israélienne.

commentaires (17)

the "Wild Angels", lebanese style.

SATURNE

16 h 46, le 27 mai 2020

Tous les commentaires

Commentaires (17)

  • the "Wild Angels", lebanese style.

    SATURNE

    16 h 46, le 27 mai 2020

  • Les propos belliqueux de part et d'autre ne vont pas améliorer la situation financière ou politique du Liban: trouver des solutions intelligentes et pacifiques pour sortir le pays de cette crise à savoir tout d'abord aider les pauvres, lutter inlassablement contre la corruption et les pots de vins et que tous les partis politiques se reunissent autour d'une table ronde et trouver des solutions équitables sans parti pris pour sauver le pays! Saad, Antoine

    Saad, Antoine

    12 h 43, le 27 mai 2020

  • Des pauvres tarés, pas d'autres qualificatifs.

    Je partage mon avis

    23 h 19, le 26 mai 2020

  • Les 500,000 morts Syriens les morts Irakiens les morts Yéménites les morts Libanais vous regardent et vos martyrs aussi quand ils voient ce qui se passe sur terre et à quoi a servi leurs à être le bras armé des Iraniens voilà à quoi vous êtes réduits à un simple rôle de mercenaires y’a hasra ! Quelle déchéance !

    PHENICIA

    22 h 11, le 26 mai 2020

  • TANT QU,IL Y A DES GENS QUI GOBENT CES MASCARADES...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    21 h 17, le 26 mai 2020

  • Finissons de toute cette mascarade , le Liban va revivre la famine de 1918 , cessons de crier des fausses victoires .

    Antoine Sabbagha

    18 h 58, le 26 mai 2020

  • Que ces braves garçons aillent travailler et gagner leur vie plutôt que de fanfaronner pour célébrer des victoires à la Pyrrhus. Il suffit de. Our l’état de développement de nos voisins et le notre.

    Bashir Karim

    18 h 15, le 26 mai 2020

  • Déployant des drapeaux non-libanais sous le ciel du Liban, des motards provoquent vainement et inutilement par leur tintamarre l'Etat d'Israél tout près de ses murs. Ces jeunes feraient mieux d'aller à l'école ou de cultiver les terres arides et vides de toute agriculture près de laquelle ils roulent. Jadis, le Liban-Sud inondait le pays de ses agrumes, de ses olives, ses huiles d'olive. Le tabac du Sud faisait travailler la Régie et ses ouvriers. Les provocations n'ont pas de sens. "La jarre ne sortirait pas éternellement intacte d'un puits, un jour elle finirait par se briser avec des dégâts imprévus."

    Honneur et Patrie

    16 h 53, le 26 mai 2020

  • Qui leur a payé l’essence et prêté les motos?

    LeRougeEtLeNoir

    16 h 10, le 26 mai 2020

  • Dans les pays civilisés les manifestations se font avec l'autorisation du ministère de l'Intérieur, mais dans un Etat-bis dans l'Etat officiel , les choses se passent autrement. Elles pourraient dégénérer en émeutes, en assassinats, à des incursions en terre ennemie créant ainsi un danger de guerre etc... Qui est responsable ? Personne, puisque les ordres viennent de très loin de là, elles viennent de la rive-est du golfe persique. Mais hélas, pour le peuple libanais, le jeu de cache-cache avec Israél ne durera pas très longtemps.

    Honneur et Patrie

    12 h 37, le 26 mai 2020

  • De l’autre côté de la frontière fleurissent des stars up qui font des découvertes et des inventions de bio technologies et de drones sophistiqués qui nous feront beaucoup de mal un jour tandis que nos chers sympathisants roulent avec des engins importés d’Iran . C’est vrai quand même que sur les engins il y a un grand rétroviseur pour toujours regarder le passé car avec le pare brise et l’essuie glace pour nettoyer devant la réalité serait tragi- comique !

    PHENICIA

    12 h 05, le 26 mai 2020

  • Aussitôt qu’ils se retrouvent aux abois ils envoient fanfaronner leurs clebs avec leur drapeaux jaunes pour faire diversions. Je pensais que les manifestations étaient interdites !

    Sissi zayyat

    11 h 36, le 26 mai 2020

  • Bon , qu'ils aillent faire vrombir leurs "toztayzé" génereusement offertes par l'Iran et qu'ils agitent leurs petits drapeaux si virils, ça leur occupe les méninges.

    Je partage mon avis

    10 h 50, le 26 mai 2020

  • je note que le drapeau jaune reste au dessus du cedre sur la photo et ceci résume tout .......

    Elime 11

    10 h 38, le 26 mai 2020

  • Bon...et après ? Que font-ils de concret et d'utile pour leur région ? Qu'espérer d'une telle jeunesse totalement formée par un parti qui lui aussi ne connait que les fanfaronnades à la limite du ridicule et les provocations "calculées" mais qui satisfont ses partisans avides de ce genre de distractions ? Irène Saïd

    Irene Said

    08 h 46, le 26 mai 2020

  • Comme ils n'ont rien a faire, un petit tour pour absolument rien!

    IMB a SPO

    00 h 50, le 26 mai 2020

  • Ca y est. Ils commencent à chauffer la frontière pour créer un mouvement de ralliement forcé , de diversion de ce qui pourrait affaiblir leur position en interne, du dossier du fuel, des revendications légitimes de réformes qui les touchent directement...

    LeRougeEtLeNoir

    22 h 45, le 25 mai 2020