Rechercher
Rechercher

Liban

Rassemblement d'activistes devant le siège d'EDL à Saïda

Des activistes rassemblés devant le siège d'EDL à Saïda, le 25 mai 2020. Photo Ani

Des activistes se sont rassemblés lundi devant l'entrée du siège d’Électricité du Liban à Saïda, au Liban-Sud, pour demander à l’État de trouver une solution rapide au dossier de l'électricité et réclamer des comptes à tous ceux qui ont volé et gaspillé de l'argent public.

Les manifestants ont également critiqué le gouvernement qui compte s'endetter auprès de la Banque mondiale, en arguant du fait que les aides accordées au Liban lors des conférences internationales de ces dernières années n'ont jamais réglé le problème de l'alimentation en électricité.

Plus tôt dans la journée, des manifestants ont observé un sit-in devant la branche d'EDL à Hasbaya, dans le sud-est du Liban, afin de protester contre les coupures de courant, très fréquentes ces derniers jours dans tout le pays.

Selon EDL, les coupures de courant de ces derniers jours étaient dues à la vague de chaleur qui a touché le pays, provoquant un accroissement de la demande. Le secteur de l'électricité est en crise depuis des dizaines d'années, creusant toujours plus le déficit public, alors que les Libanais comptent en grande partie sur l'approvisionnement en courant via des générateurs privés. 



Des activistes se sont rassemblés lundi devant l'entrée du siège d’Électricité du Liban à Saïda, au Liban-Sud, pour demander à l’État de trouver une solution rapide au dossier de l'électricité et réclamer des comptes à tous ceux qui ont volé et gaspillé de l'argent public.

Les manifestants ont également critiqué le gouvernement qui compte s'endetter auprès de...