Rechercher
Rechercher

Liban

Transferts de fonds aux étudiants à l'étranger : échange de tweets entre Kubis et Sfeir


Le coordonnateur spécial de l'ONU pour le Liban Jan Kubis (à gauche) et le president de l'Association des banques du Liban Salim Sfeir. Photos d'archives

Le président de l'Association des banques du Liban, Salim Sfeir a répondu mardi à l'appel lancé par le coordonnateur spécial de l'ONU pour le Liban, Jan Kubis, qui avait demandé que les banques transfèrent les fonds nécessaires aux étudiants libanais bloqués à l'étranger. M. Sfeir l'a assuré faire tout son possible pour les aider. 

"J'appelle les banques à transférer les fonds nécessaires aux étudiants libanais bloqués à l'étranger. Traitez-les comme vos enfants, ils sont l'avenir de votre pays, qui ne doit les traiter durement", a écrit M. Kubis sur son compte Twitter.  

 

"Je suis touché de voir un diplomate étranger partager nos sentiments. Nous ne traitons pas les étudiants libanais à l'étranger comme nos enfants, ce sont nos enfants. Nous avons fait et ferons tout notre possible pour les aider. Ce problème est une priorité absolue. Cela fait du bien d'entendre des amis inquiets", a répondu M. Sfeir, sur Twitter également. 


 

Plus tôt dans la journée, à l'issue d'un Conseil des ministres, la porte-parole du gouvernement Manal Abdel Samad a rappelé aux banques leur "engagement" concernant la facilitation des transferts à destination des étudiants libanais se trouvant à l'étranger, dans un contexte de restrictions mises en place par les établissements bancaires.


Le président de l'Association des banques du Liban, Salim Sfeir a répondu mardi à l'appel lancé par le coordonnateur spécial de l'ONU pour le Liban, Jan Kubis, qui avait demandé que les banques transfèrent les fonds nécessaires aux étudiants libanais bloqués à l'étranger. M. Sfeir l'a assuré faire tout son possible pour les aider. 

"J'appelle les banques à...