par Katrina NJEIM

Trois mots pour la fête des Mères

Maman,

Parfois je sens qu’il y a des ressemblances entre les objets et les humains ! Tu veux un exemple ? Heu...

Par exemple, les aimants, j’ai l’impression que chaque humain en a un dans le cœur et chaque aimant a un associé à lui ! Le mien, c’est toi ! Tu vois, tu es un genre de personne qui est si exceptionnelle que même ton miroir ne peut pas te ressembler. Chaque sourire que tu souris me met à l’aise, c’est vraiment magique. Y en a qui n’ont pas de mères et moi j’en ai une parfaite ! Cela me fait trop plaisir de passer du temps avec toi !

S’il faut que je te décrive en trois mots, je dirai : rien, car s’il faut dire tes qualités y en a pour trois heures! « Je taime », c’est un mot normal, mais il est si nécessaire dans la vie! Et aujourd’hui, j’aimerai te le dire ! Bonne fête.


Les textes publiés dans le cadre de la rubrique « courrier » n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de L’Orient-Le Jour.


Maman,

Parfois je sens qu’il y a des ressemblances entre les objets et les humains ! Tu veux un exemple ? Heu...

Par exemple, les aimants, j’ai l’impression que chaque humain en a un dans le cœur et chaque aimant a un associé à lui ! Le mien, c’est toi ! Tu vois, tu es un genre de personne qui est si exceptionnelle que même ton miroir ne peut pas te ressembler. Chaque...

commentaires (0)

Commentaires (0)