X

Dernières Infos

Le président palestinien Mahmoud Abbas va venir à l'ONU d'ici quinze jours



AFP
29/01/2020

Le président palestinien Mahmoud Abbas va venir d'ici quinze jours plaider devant le Conseil de sécurité de l'ONU la cause de son peuple et son rejet du plan de paix américain, a annoncé mercredi l'ambassadeur palestinien auprès des Nations unies, Riyad Mansour.

Un projet de résolution devrait être soumis à cette occasion au Conseil de sécurité, a-t-il précisé à des journalistes, sans pouvoir donner de date précise pour cette visite ni dire sur quoi porterait le texte.

Mahmoud Abbas participera auparavant à une réunion ministérielle de la Ligue arabe, samedi au Caire, à une réunion de l'Organisation de la coopération islamique, puis à un sommet de l'Union africaine prévu début février, a indiqué le diplomate.

Il est possible que le président Abbas ait aussi avant de venir à l'ONU une rencontre avec l'Union européenne, selon Riyad Mansour, qui n'a pas donné de date précise ni de lieu.

"Ces consultations culmineront d'ici les deux prochaines semaines avec une visite du président Abbas au Conseil de sécurité", a dit M. Mansour. "D'ici là, nous espérons avoir un accord sur un texte qui sera soumis au vote du Conseil de sécurité".

Le diplomate a réaffirmé qu'une paix avec Israël et que la création d'un Etat palestinien indépendant ne pouvaient passer que par le droit international et la reconnaissance de Jérusalem comme capitale des Palestiniens. 

Il a aussi souligné que tout changement des lignes tracées en 1967 ne pouvait se faire sans accord des deux parties et qu'il fallait inclure le règlement de la question des réfugiés. 

"Ce n'est pas un plan de paix, c'est un plan qui éloigne de la paix. C'est un plan pour détruire l'aspiration nationale du peuple palestinien à réaliser ses droits inaliénables à l'auto-détermination, à l'obtention d'un Etat et à résoudre les droits des réfugiés", a dit l'ambassadeur palestinien.

Le plan américain, présenté mardi par le président Donald Trump, assure que Jérusalem restera "la capitale indivisible d'Israël" et propose de créer une capitale de l'Etat palestinien cantonnée dans des faubourgs de Jérusalem-Est. Il change aussi le tracé des lignes acquises en 1967.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

L’arnaque

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants