X

Économie

Les banques pourraient fermer les samedis jusqu’à ce que la situation se normalise

Crise
P.H.B. | OLJ
28/01/2020

Le syndicat des employés de banque a plaidé hier lors d’une réunion avec le gouverneur de la Banque du Liban à Beyrouth en faveur d’une fermeture des banques les samedis dans le contexte de grave crise économique et financière que connaît actuellement le pays et qui pousse de nombreux clients des banques à chercher à retirer leurs dépôts.

Selon une source proche du syndicat, plusieurs établissements bancaires sont également favorables à cette mesure, qui pourrait être débattue, voire entérinée aujourd’hui lors d’une réunion ordinaire du conseil d’administration de l’Association des banques du Liban (ABL). « Il s’agirait d’une mesure temporaire, le temps que la situation retrouve un semblant de normalité », assure la source précitée. Dans son communiqué, le syndicat assure que le gouverneur avait fait preuve de « compréhension » après avoir été informé des raisons justifiant la mise en œuvre de cet aménagement du temps de travail. Une importante partie des salariés qui soutienne la mesure du secteur estiment subir de plein fouet les manifestations de colère et d’incompréhension des clients face aux restrictions bancaires informelles mises en place par le secteur depuis la fin de l’été, période à laquelle la crise a commencé à s’accélérer. Les restrictions, qui concernent notamment les retraits d’espèces en dollars comme en livres et les transferts à l’étranger, ont été resserrées à plusieurs reprises, notamment depuis le début des manifestations contre les dirigeants politiques le 17 octobre, au cours desquelles les établissements du pays ont fermé leurs portes pendant près d’un mois. Elles ont été à l’origine de nombreux incidents survenus entre des clients et des employés de banque dans tout le pays ces derniers mois et qui ont été rapportés, voire parfois filmés et diffusés sur les réseaux sociaux. Dans certaines régions, les devantures des banques et des distributeurs de billets ont même été vandalisées à des moments où les manifestations avaient augmenté en intensité. Début janvier, la recrudescence des incidents a poussé l’ABL à appeler ses membres à fermer leurs agences dans le Akkar (Liban-Nord) pendant plusieurs jours.

Par ailleurs, le syndicat de la presse a défendu hier le secteur bancaire du pays, qui est très critiqué par une partie de la contestation, en estimant que la responsabilité de la crise actuelle incombait surtout aux dirigeants politiques, qui ont « forcé » les banques à financer l’État à travers l’achat de bons du Trésor, mais n’ont jamais lancé les réformes réclamées pour assainir les finances publiques du pays, entre autres griefs.


À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Jack Gardner

De toute façon, nos Banques sont bourrés d’employés incompétents, et cela bien avant le 17! Vraiment ! J’ai jamais eu une réponse rapide et claire a aucune de mes requêtes (pourtant simples) et jamais un Email sans fautes et cela depuis 25 ans !! En plus ils essayent toujours de nous vendre des produits financiers qu’ils ne comprennent même pas…
Ils savent Just dire, Walaaaaw akid !

Eddy

Et alors, je pouvais aller a la banque les samedi car je travaille les autres jours, alors ca sera pas bien.
Ils ont deja reduit les horaires de travail des salariés des banques. ca suffit.

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Avec le début de la prospection, le Liban face à de nouvelles perspectives

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants