Rechercher
Rechercher

Liban

Hassane Diab promet de répondre aux revendications des manifestants



Le Premier ministre Hassane Diab (d) reçu par le président Michel Aoun à Baabda, le 21 janvier 2020. REUTERS/Mohamed Azakir

Le Premier ministre libanais, Hassane Diab, a promis mardi que son gouvernement ferait tout son possible pour répondre aux revendications du mouvement de contestation qui agite le pays depuis plus de trois mois et réclame une refonte du système politique.

"Je salue le soulèvement qui nous a poussés sur cette voie. Le Liban a gagné. C'est un gouvernement qui exprime les aspirations des manifestants dans tout le pays, mobilisés depuis plus de trois mois, qui travaillera à répondre à leurs revendications: indépendance de la justice, recouvrement des fonds détournés, lutte contre l'enrichissement illégal et mise en place d'une nouvelle loi pour des élections législatives", a-t-il déclaré peu après l'annonce de la formation de son cabinet.

"Le 17 octobre 2019, les Libanais sont descendus dans la rue, contre la corruption et les corrompus, ils ont réclamé un État de droit, ils ont repris l'initiative. Femmes, hommes et enfants, ont brisé les barrières, ont vaincu la peur. Chers Libanais et Libanaises, le pays traverse une phase difficile de son histoire, certaines images ont éveillé en nous des interdits que nous avions enterrés", a affirmé M. Diab.

"Beaucoup de choses ont été dites sur les circonstances de ma désignation et j'ai choisi le silence parce que je veux travailler et non débattre. Me fondant sur la Constitution et sur des critères précis, j'ai mis en place une équipe de travail", a-t-il ajouté. 

"Ce gouvernement est un gouvernement d'experts, non-partisans, qui ne se laissent pas influencer par la politique et ses disputes. Un gouvernement de jeunes, à la recherche d'un avenir prometteur pour leur pays. Un gouvernement avec des femmes qui participent à l'Exécutif en paroles et en actes. Un gouvernement où une femme est vice-présidente du Conseil, pour la première fois dans l'histoire du Liban", a assuré le nouveau Premier ministre.

"Ce que nous avons vu ces derniers jours était douloureux. L'important maintenant est que nous préservions la stabilité du pays. Je l'affirme à nouveau : le temps est au travail et je m'en remets à Dieu", a-t-il conclu. 

Répondant aux questions des journalistes, Hassane Diab a assuré qu'il s'agit d'un gouvernement "d'une seule couleur, c'est le gouvernement du Liban". "Je suis un technocrate, peu importe qui m'a désigné". Il a en outre indiqué que si la confiance (du Parlement) lui est accordée, il entamera une tournée dans la région arabe, notamment dans les pays du Golfe.


Le Premier ministre libanais, Hassane Diab, a promis mardi que son gouvernement ferait tout son possible pour répondre aux revendications du mouvement de contestation qui agite le pays depuis plus de trois mois et réclame une refonte du système politique."Je salue le soulèvement qui nous a poussés sur cette voie. Le Liban a gagné. C'est un gouvernement qui exprime les aspirations des...