Rechercher
Rechercher

Liban

Corruption : le premier juge d'instruction de Beyrouth ordonne la libération de Hoda Salloum

Le premier juge d'instruction de Beyrouth, Georges Rizk, a décidé vendredi de relâcher la directrice générale de la commission de direction du trafic routier, Hoda Salloum, arrêtée mercredi sur ordre de la procureure générale près la cour d’Appel du Mont-Liban, Ghada Aoun, pour corruption.

Les poursuites engagées par Ghada Aoun contre Mme Salloum étaient basées sur une note d’information déposée par l’avocat Wadih Akl sous les chefs d’accusation de pots-de vin, faux et usage de faux, dilapidation de fonds publics et enrichissement illicite.

Après l'arrestation de Mme Salloum, son avocat, le député du Futur, Hadi Hobeiche, s'en était violemment pris à la procureure générale Ghada Aoun en se rendant à son bureau au Palais de justice de Baabda, l'accusant de comportement milicien et de corruption.

Dans la journée, le procureur général près la cour d'appel de Beyrouth, le juge Ziad Abi Haïdar, a déposé plainte contre le député.


Le premier juge d'instruction de Beyrouth, Georges Rizk, a décidé vendredi de relâcher la directrice générale de la commission de direction du trafic routier, Hoda Salloum, arrêtée mercredi sur ordre de la procureure générale près la cour d’Appel du Mont-Liban, Ghada Aoun, pour corruption.

Les poursuites engagées par Ghada Aoun contre Mme Salloum étaient basées sur...