Liban

Budget 2020 : dernière réunion de la commission des finances mardi


Le député Ibrahim Kanaan (au centre sur la photo) présidant une réunion de la commission parlementaire des Finances et du Budget, au Parlement, le 12 décembre 2019. Photo Ali Fawwaz / Parlement libanais

La commission parlementaire des Finances et du Budget terminera mardi l'étude du projet de budget de l’État pour l'exercice 2020, a annoncé le député Ibrahim Kanaan, qui préside cette commission. 

Lors d'une conférence de presse organisée à l'issue de la session matinale de la commission, M. Kanaan a annoncé que les budgets de toutes les administrations et ministères avaient été approuvés, mais que des diminutions de certains chiffres devaient encore être étudiées. "Au cours des deux prochains jours, nous allons étudier les documents transmis par ces administrations et ministères concernant des propositions de réduction des budgets et les éclaircissements requis par la commission", a indiqué le député, soulignant qu'une dernière réunion, mardi, permettrait de finaliser l'étude du projet de loi de finances. "Le ministre sortant des Finances, Ali Hassan Khalil, nous a fait savoir que les recettes avaient baissé de 40%, ce qui est très dangereux", a-t-il ajouté.


Concernant la question des retards dans le paiement de certains enseignants de l'Université libanaise, soulevée par la commission lors de la réunion de mardi, Ibrahim Kanaan a souligné avoir reçu des explications du recteur de l'Université, qui a assuré que les salaires seraient payés "avant les fêtes".

Il a encore affirmé que le budget du ministère des Affaires sociales avait été augmenté par rapport au budget 2019, mais que les chiffres proposés nécessitent "des explications du ministre concerné (Richard Kouyoumjian, ndlr) par rapport aux politiques suivies et objectifs" des augmentations. "Je vais adresser une lettre au ministre afin qu'il me fasse parvenir un rapport détaillé" à ce sujet, a indiqué M. Kanaan.

Le 21 octobre dernier, le Conseil des ministres avait adopté à la hâte le projet de budget 2020 dans les jours qui ont suivi le début de la révolte populaire déclenchée le 17 octobre, alors que la situation économique et financière du pays s'est considérablement dégradée cette année. Le texte table sur un déficit public à 0,63 % du PIB, un objectif qui semble peu crédible, dans la mesure où la précédente version du texte avait fixé un ratio déjà ambitieux de 7,38 %.


La commission parlementaire des Finances et du Budget terminera mardi l'étude du projet de budget de l’État pour l'exercice 2020, a annoncé le député Ibrahim Kanaan, qui préside cette commission. 

Lors d'une conférence de presse organisée à l'issue de la session matinale de la commission, M. Kanaan a annoncé que les budgets de toutes les administrations et ministères...