X

Dernières Infos

Plus de 160 voitures de Palestiniens vandalisées


AFP
09/12/2019

Plus de 160 voitures ont été vandalisées dans un quartier palestinien de Jérusalem, avec des slogans anti-arabes écrits à proximité, a indiqué lundi la police israélienne dans un communiqué.

"Arabes = ennemis", "Pas de place dans le pays pour les ennemis", "Quand un juif est poignardé, on ne reste pas silencieux", pouvait-on lire, en rouge, sur des murs du quartier de Chouafat, selon des photos publiées par des médias israéliens. Les pneus des voitures stationnées non loin étaient tailladés dans ce quartier de Jérusalem-Est, la partie palestinienne de la ville occupée par Israël.

La police a indiqué "continuer à fouiller le secteur à la recherche de suspects en fuite".

Un responsable local palestinien a affirmé à la radio publique Kann que ces actes de vandalisme avaient été commis durant la nuit à un moment où il pleuvait et que leurs auteurs étaient des juifs religieux.

"Trois colons masqués ont pénétré tôt dans le quartier et endommagé les pneus des voitures dans la rue principale", a déclaré pour sa part Maysa Abou Khdair, une habitante dont la voiture a été vandalisée. "Ma fille a dû aller à l'école à pieds sous la pluie", a-t-elle ajouté.

Des ultras de la colonisation israélienne mènent depuis des années une politique du "prix à payer", qui consiste à se livrer à des agressions et des actes de vandalisme contre des Palestiniens, des Arabes israéliens, des lieux de culte musulmans et chrétiens.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le retour des Libanais de l’étranger, entre surenchère politique et souci humanitaire

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants