Liban

Les protestataires rouvrent la route du Ring et se dirigent vers Baabda

Des manifestants sur le route du Ring, au centre-ville de Beyrouth, le 13 novembre 2019. AFP / PATRICK BAZ

Les protestataires, qui bloquaient depuis mardi soir la voie express du Ring, dans le centre-ville de Beyrouth, après l'interview télévisée du président Michel Aoun qui a remis le feu aux poudres, ont décidé mercredi matin de rouvrir cette route et de se diriger vers le palais de Baabda, devant lequel des appels à manifester ont été lancés.

Au 28ème jour d'un mouvement sans précédent de contestation contre la classe dirigeante libanaise, les principaux axes routiers à Beyrouth et en province étaient toujours coupés par des manifestants en ébullition après une longue nuit de tensions du nord au sud du pays. 

Sur les réseaux sociaux, un appel à manifester devant le palais présidentiel à 11 heures avait été lancé dès mardi soir après l'interview de Michel Aoun, mais l'armée boucle le secteur. Un autre appel à un rassemblement à 15h sur la route menant au palais circule également sur les réseaux sociaux.

Dans son entretien, le chef de l'Etat avait déclaré : "Nous avons bien entendu vos revendications et vos appréhensions mais ne détruisez pas le pays et cessez d'assiéger les institutions publiques". "S'ils estiment qu'il n'y a pas de personne intègre dans cet Etat, qu'ils émigrent, a encore lancé le président. Qu'ils revoient mon passé et qu'ils restent avec moi si ce passé leur plaît, sinon c'est moi qui partirai".

Ces propos ont suscité un tollé sur les réseaux sociaux, poussant la présidence à publier une mise au point quelque peu alambiquée. "Ces propos ont été mal interprétés, peut-on y lire. Le chef de l'Etat voulait dire que si les contestataires n'arrivent pas à trouver des personnes intègres pour participer à un dialogue, qu'ils émigrent car de cette façon ils n'arriveront pas au pouvoir".



 


Les protestataires, qui bloquaient depuis mardi soir la voie express du Ring, dans le centre-ville de Beyrouth, après l'interview télévisée du président Michel Aoun qui a remis le feu aux poudres, ont décidé mercredi matin de rouvrir cette...