Moyen Orient et Monde

L’Iran affirme avoir déjoué un complot visant à tuer Kassem Soleimani

Un haut responsable iranien a déclaré hier que Téhéran avait déjoué un complot d’agences arabes et israéliennes visant à assassiner le général Kassem Soleimani, le commandant de la force d’élite al-Qods. Selon les médias gouvernementaux, Hossein Taeb, à la tête de la sécurité des gardiens de la révolution, a déclaré lors d’une conférence que les conspirateurs avaient prévu d’acheter une propriété adjacente à la tombe du père de Soleimani et d’y mettre des explosifs pour tuer le commandant. Kassem Soleimani dirige la branche des gardes qui opère à l’étranger et a joué un rôle-clé dans les combats en Syrie et en Irak. Hossein Taeb a déclaré qu’un nombre non spécifié de personnes avaient été arrêtées dans le cadre du complot qui, selon lui, était « en préparation depuis des années ». M. Taeb n’a pas nommé les pays arabes prétendument impliqués dans le complot. Reuters a toutefois rapporté qu’il n’a pas été possible de vérifier, de manière indépendante, les informations rapportées par les médias iraniens. Des attaques aériennes répétées ont eu lieu sur des bases des forces d’al-Qods en Syrie. En août, Israël avait accusé la force d’élite de planifier des attaques de « drones tueurs » et a déclaré que ses frappes aériennes avaient montré à Téhéran que ses forces étaient vulnérables où que ce soit. Le ministre israélien des Affaires étrangères, Israel Katz, avait déclaré à l’époque qu’Israël travaillait à « déraciner » Soleimani, selon les médias israéliens.


Un haut responsable iranien a déclaré hier que Téhéran avait déjoué un complot d’agences arabes et israéliennes visant à assassiner le général Kassem Soleimani, le commandant de la force d’élite al-Qods. Selon les médias gouvernementaux, Hossein Taeb, à la tête de la sécurité des gardiens de la révolution, a déclaré lors d’une conférence que les conspirateurs avaient...

commentaires (0)

Commentaires (0)