X

Dernières Infos

L'Allemagne prolonge son embargo sur les ventes d'armes à l'Arabie Saoudite

AFP
18/09/2019

L'Allemagne a prolongé mercredi de six mois, en pleine crise liée aux attaques contre des installations pétrolières saoudiennes, son embargo sur les ventes d'armes à Riyad, décidé après l'assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi en 2018.

L'interdiction des ventes d'armes au régime de Riyad est prolongée jusqu'à la fin mars 2020, a déclaré un porte-parole du gouvernement d'Angela Merkel.

D'ici là, "aucun nouveau contrat ne sera approuvé", a précisé ce porte-parole.

L'embargo avait été imposé après l'assassinat de Jamal Khashoggi au consulat saoudien d'Istanbul en octobre 2018.

La chancelière Angela Merkel avait déjà plaidé mardi pour une prolongation de cet embargo, ne "voyant aucune raison que le gouvernement change de position" à ce stade.

La question des exportations d'armes constitue une pomme de discorde entre les partenaires de la coalition gouvernementale au pouvoir en Allemagne.

Les sociaux-démocrates, membres de la coalition, militent depuis 2018, avant même l'assassinat du journaliste saoudien, pour des restrictions de ventes d'armes, en particulier en direction des pays impliqués dans le conflit au Yémen.

L'assassinat de M. Khashoggi avait finalement décidé le gouvernement Merkel à imposer un embargo.

Partenaires dans plusieurs projets d'armement, la France et la Grande-Bretagne ont à plusieurs reprises reproché à Berlin de mettre en danger des projets d'armement communs après sa décision d'arrêter ses exportations vers l'Arabie saoudite.

L'Allemagne est un des principaux pays exportateurs d'armes, avec les Etats-Unis, la Russie, la Chine, la France et la Grande-Bretagne.

L'Arabie Saoudite est partie prenante depuis 2015 de la guerre au Yémen, en soutien au gouvernement contre les rebelles houthis soutenus par l'Iran qui se sont emparés de vastes pans du territoire, dont la capitale Sanaa.

Les houthis ont revendiqué les attaques menées samedi par des drones et missiles contre d'importantes installations pétrolières du royaume saoudien.

Les Etats-Unis ont cependant exprimé leurs doutes au sujet de cette revendication. L'Arabie saoudite doit annoncer mercredi les résultats de sa propre enquête sur les attaques.

Riyad a d'ores et déjà affirmé que les armes utilisées dans les attaques étaient iraniennes, mais n'a pas accusé directement Téhéran, son grand rival régional, contrairement au secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants