Rechercher
Rechercher

Polémique

Siège de Touch : vers la création d’une commission d’enquête parlementaire sur les Télécoms

Le bloc parlementaire du Hezbollah a annoncé qu’il proposera, avec d’autres blocs, la création d’une commission d’enquête parlementaire « sur la corruption et le gaspillage dans le secteur des télécoms », tandis que l’achat par l’opérateur mobile libanais Touch, pour la somme de 75 millions de dollars, de l’immeuble accueillant son nouveau siège a récemment fait polémique.

L’annonce a été faite par le député Ihab Hamadé, à l’issue de la réunion hebdomadaire du bloc du parti chiite. Elle survient alors que le mois d’août a été marqué par plusieurs passes d’armes entre des élus du Hezbollah, dont le président de la commission parlementaire de l’Information et des Télécoms, Hussein Hajj Hassan (Hezbollah), et le ministre des Télécoms, Mohammad Choucair (désigné par le courant du Futur), autour de l’achat du nouveau siège de Touch, situé dans les quartiers du centre-ville de la capitale.



Le bloc parlementaire du Hezbollah a annoncé qu’il proposera, avec d’autres blocs, la création d’une commission d’enquête parlementaire « sur la corruption et le gaspillage dans le secteur des télécoms », tandis que l’achat par l’opérateur mobile libanais Touch, pour la somme de 75 millions de dollars, de l’immeuble accueillant son nouveau siège a récemment...

commentaires (0)

Commentaires (0)