Dernières Infos

Rare échange de coups de feu entre forces palestiniennes et israéliennes en Cisjordanie

AFP
11/06/2019

Deux membres des forces de sécurité palestiniennes ont été légèrement blessés lors d'un rare échange de tirs avec des soldats israéliens au cours d'une incursion nocturne de ces derniers dans la ville de Naplouse, en Cisjordanie occupée, a indiqué un haut responsable palestinien mardi.

L'armée israélienne a pour sa part fait état d'un échange de coups de feu entre ses soldats, venus procéder selon elle à l'arrestation de suspects d'actes anti-israéliens, et des hommes armés. Les soldats ont d'abord pris ces hommes pour des suspects, mais ils se sont ensuite révélés être des membres des forces de sécurité palestiniennes, a-t-elle dit. Aucun soldat israélien n'a été blessé, a-t-elle précisé. L'accrochage fera l'objet d'un examen, a-t-elle ajouté.

Naplouse, grande ville du nord de la Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël depuis plus de cinquante ans, se trouve en vertu des accords d'Oslo en zone A, c'est-à-dire un secteur théoriquement administré exclusivement par l'Autorité palestinienne.

En réalité, les forces israéliennes interviennent régulièrement en zone A, souvent de nuit, pour des opérations de sécurité. Ces opérations sont généralement coordonnées avec les forces palestiniennes, au nom de la coopération sécuritaire instaurée par les accords d'Oslo de 1993 qui étaient censés mener à une paix entre Israéliens et Palestiniens.

Le gouverneur de Naplouse, Ibrahim Ramadan, a dénoncé une violation de ces accords de la part des Israéliens, sur les lieux de l'accrochage, devant le siège des forces de sécurité palestiniennes, dont plusieurs vitres ont été brisées. "Ils (les soldats israéliens) disent qu'on leur a tiré dessus, et ils ripostent en ouvrant le feu sur le quartier général!", en plein centre de Naplouse, a-t-il déclaré devant des journalistes. "Qu'est-ce que l'armée israélienne faisait dans Naplouse? Qu'est-ce qu'ils faisaient près du quartier général?", a-t-il demandé. "Il n'y a eu aucune coordination", a-t-il ajouté, "c'est inacceptable".

La zone A représente 17% de la Cisjordanie; la zone B, sous contrôle administratif palestinien mais militaire israélien, 23%. La zone C, sous contrôle total de l'armée israélienne, avoisine 60%.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Les messages internes de Nasrallah et leurs différentes interprétations

Pause verte de Suzanne BAAKLINI

Déchets : de l’urgence de sortir de l’improvisation et d’instaurer un vrai débat

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants