Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

Tension toujours palpable à Aïn el-Héloué après l'assassinat d'un cadre du Fateh

Des habitants dans une rue du camp de réfugiés palestiniens de Aïn el-Heloué, au Liban-sud. Photo d'archives AFP

La tension était toujours palpable mardi dans le camp de réfugiés palestiniens de Aïn el-Héloué, au Liban-Sud, après l'assassinat vendredi dernier d'un cadre du mouvement Fateh, rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, officielle).

Les forces de sécurité palestiniennes, notamment celles issues de la force conjointe formée de divers factions, étaient toujours déployées dans les rues du camp, à la recherche du meurtrier présumé de Mohammad Nazih Khalil, alias "Abou el-Kell", qui a succombé à ses blessures après avoir été visé par balles par Ibrahim Atef Khalil.

Suite à cet incident, la tension était montée d’un cran dans ce camp à la sécurité fragile, mais un responsable bien informé du dossier palestinien assurait hier à l'OLJ qu'"on se dirige vers une accalmie".

Les miliciens palestiniens patrouillent les rues du camp, alors que le Fateh réclame qu'Ibrahim Atef Khalil, alias "le Mongolien", et qui est affilié au groupe islamiste Fateh el-Islam, lui soit livré. Des réunions se tiennent entre les diverses factions afin de trouver un accord permettant la reddition du tueur présumé, pour ensuite le livrer aux autorités libanaises et épargner une opération militaire au camp.

Le camp de Aïn el-Héloué, le plus peuplé du Liban, abrite de nombreux repris de justice, notamment des combattants islamistes. Il est régulièrement le théâtre d'affrontements entre les principales organisations et de petits groupes extrémistes qui s'y sont implantés au fil des années. L'armée libanaise n'entre pas en principe dans les camps de réfugiés palestiniens et laisse les factions palestiniennes assurer la sécurité, mais elle en contrôle les entrées.



La tension était toujours palpable mardi dans le camp de réfugiés palestiniens de Aïn el-Héloué, au Liban-Sud, après l'assassinat vendredi dernier d'un cadre du mouvement Fateh, rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, officielle).Les forces de sécurité palestiniennes, notamment celles issues de la force conjointe formée de divers factions, étaient toujours déployées dans les...