Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Syrie : le port de Tartous sera confié pour 49 ans à une société russe

Vue sur la ville de Tartous, en 2014. Photo AFP

Une entreprise russe va prendre en charge pendant 49 ans la gestion et l'expansion du port commercial de Tartous en Syrie, près de la seule base navale russe dans le pays, a annoncé jeudi le ministre syrien des Transports.

Un accord sera signé pour la "gestion, l'expansion et l'exploitation" du port commercial de Tartous avec la société russe Stroïtransgaz, a déclaré Ali Hammoud au quotidien syrien pro-gouvernemental Al-Watan. La durée du contrat sera de 49 ans, a-t-il précisé, sans donner de date précise pour sa signature. Selon lui, cette entreprise --possédée à 80% par un oligarque proche du Kremlin-- va investir 500 millions de dollars (448,9 millions d'euros) pour élargir ce port, le plus grand de Syrie.

"Nous espérons que le contrat sera signé d'ici une semaine et que, pendant 49 ans, le port de Tartous sera opérationnel pour le business russe", a déclaré samedi le vice-Premier ministre russe Iouri Borissov à l'agence de presse russe RIA Novosti, après avoir rencontré le président syrien Bachar el-Assad à Damas.

La Russie, qui soutient militairement le régime de Damas depuis septembre 2015, a établi à Tartous une base navale en Syrie --où sont déployés ses missiles anti-aériens S-300--, non loin du port commercial.

Mardi, M. Hammoud a affirmé à la télévision syrienne que le port de Tartous, une ville côtière de Syrie, n'était pas assez profond pour permettre l'accostage de grands navires. Ce port, qui a commencé à fonctionner dans les années 1960, est "un vieux port dont les quais ont une profondeur de 4 à 13 mètres", a-t-il précisé. Les installations actuelles ne conviennent pas aux navires pesant plus de 30 à 35 tonnes et "nous devons tenter de garantir des quais très profonds pouvant accueillir des cargaisons allant jusqu'à 100 tonnes", a-t-il dit. Les travaux d'expansion devraient augmenter la capacité d'accueil du port de quatre à 38 millions de tonnes de cargaisons par an, selon M. Hammoud.

Fondée en 1991, Stroïtransgaz est l'une des plus grandes entreprises de construction en Russie. Elle est sous le coup de sanctions occidentales depuis l'annexion par Moscou de la péninsule ukrainienne de Crimée en mars 2014.

En mars 2018, la Syrie a octroyé à la société une concession de 50 ans pour investir et extraire le phosphate dans la région centrale de Palmyre.

Fort du soutien de Moscou, le régime de Damas a enchaîné les victoires militaires contre les rebelles et les jihadistes et contrôle aujourd'hui plus de 60% du pays. La guerre n'a pas empêché des entreprises russes d'investir ces dernières années dans les secteurs pétrolier, gazier et minier syriens. Elles ont ainsi remporté des contrats, notamment pour la construction de minoteries et de stations de pompage d'eau.


Une entreprise russe va prendre en charge pendant 49 ans la gestion et l'expansion du port commercial de Tartous en Syrie, près de la seule base navale russe dans le pays, a annoncé jeudi le ministre syrien des Transports. Un accord sera signé pour la "gestion, l'expansion et l'exploitation" du port commercial de Tartous avec la société russe Stroïtransgaz, a déclaré Ali Hammoud au...