Rechercher
Rechercher

Liban

Ils ont dit... à propos des attentats au Sri Lanka

Le chef de l’État, Michel Aoun. Photo ANI

● Michel Aoun, président de la République : « Nous condamnons les attentats terroristes qui ont eu lieu dans plusieurs églises et hôtels au Sri Lanka et exprimons nos condoléances aux parents des victimes. Il est urgent d’œuvrer à l’échelle internationale pour éradiquer le terrorisme. »

● Saad Hariri, Premier ministre : « Solidarité avec le Sri Lanka et son peuple face au terrorisme aveugle qui a frappé ses églises en ce dimanche de Pâques. Nous exprimons notre compassion aux parents des victimes innocentes et appelons à ce que les blessés soient rapidement soignés. »

● Mgr Béchara Raï, patriarche maronite, lors d’une messe à Bkerké hier : « Le langage de la violence et de la haine des faibles d’esprit (...) ne fait pas de différence entre musulmans et chrétiens. Faire couler le sang au nom de Dieu est un crime contre l’humanité. »

● Walid Joumblatt, chef du Parti socialiste progressiste : « Qui se cache derrière les attentats au Sri Lanka ? Nous prions pour les victimes, quelles que soient leur appartenance religieuse ou raciale. »

● Le ministère des Affaires étrangères, dans un communiqué : « Nous condamnons le crime terroriste qui a visé des églises et des hôtels à Colombo, causant la mort de nombreux innocents. Une fois de plus, le terrorisme et l’extrémisme ont frappé des civils, ce qui appelle à un renforcement de la coopération entre les pays pour y mettre fin. Nous exhortons les dirigeants du monde à cesser d’être indulgents avec ceux qui alimentent, financent et arment les terroristes. Le fléau du terrorisme n’épargne personne. »

● Naïm Hassan, cheikh Akl druze, dans un communiqué : « Il est nécessaire que musulmans et chrétiens s’épaulent face au terrorisme et à l’extrémisme. Il faut œuvrer contre ces actions obscurantistes par la mise en place de projets de développement, l’éradication de la pauvreté, de l’ignorance, la justice sociale et le dialogue. »

● Le Hezbollah, dans un communiqué : « Nous condamnons les attentats terroristes qui ont visé des églises et des hôtels au Sri Lanka aboutissant au massacre d’innocents. Il s’agit d’une atteinte contre des croyants et les lieux de culte durant la période des fêtes. Le terrorisme n’a pas de religion (…). Nous appelons tous les croyants du monde, quelles que soient leur religion et leur communauté d’appartenance, à rester unis face à ce grave fléau. »

● Le mouvement Amal, dans un communiqué : « Ces attentats terroristes sont très éloignés du message des religions. »

● Cheikh Abdellatif Deriane, mufti de la République : « L’islam proscrit les atteintes contre l’être humain. Ce qui s’est passé au Sri Lanka est une action terroriste contre les religions monothéistes. »

● Fouad Siniora, ancien Premier ministre, dans un communiqué : « Il est clair que le but (des attentats au Sri Lanka) était de tuer, de commettre des actes terroristes, de semer la terreur et le chaos et d’attiser la discorde. »

● Samy Gemayel, chef du parti Kataëb : « Lorsque le sous-développement, la haine et le crime se rencontrent, la religion devient un prétexte facile et l’analyse rationnelle impossible. La résultat, c’est le sang et les larmes. »

● Le Rassemblement de Saydet el-Jabal dans un communiqué : « Le terrorisme au nom de la religion ne fait pas la différence entre une religion et une autre (...). Ce sont les démarches de rencontre et d’union menées par le pape François, le cheikh d’al-Azhar et l’ensemble des leaders spirituels qui mènent à la paix dans ce monde et qui sont capables d’assurer la stabilité et le bien-être pour tous. »


● Michel Aoun, président de la République : « Nous condamnons les attentats terroristes qui ont eu lieu dans plusieurs églises et hôtels au Sri Lanka et exprimons nos condoléances aux parents des victimes. Il est urgent d’œuvrer à l’échelle internationale pour éradiquer le terrorisme. »● Saad Hariri, Premier ministre : « Solidarité avec le Sri Lanka...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut