X

Liban

Macron au Liban au 2nd semestre de 2019, assure Foucher

Diplomatie
OLJ
18/04/2019

Le président français Emmanuel Macron devrait se rendre au Liban au cours du 2nd semestre de 2019, a assuré hier l’ambassadeur de France Bruno Foucher, lors d’une séance de questions-réponses sur Twitter. Le diplomate s’est par ailleurs exprimé sur les réformes et mesures d’austérité nécessaires pour que soient débloqués les fonds promis lors de la Conférence de Paris (CEDRE), tenue en avril 2018, estimant que le pays est sur la bonne voie.

« Le président Macron a différé sa venue en raison de l’absence de gouvernement libanais après les élections du 6 mai 2018. L’agenda français l’a également retenu. Mais cette visite aura bien lieu », a écrit l’ambassadeur en réponse aux questions des internautes.

Interrogé sur la situation économique dans le pays et sur un possible scénario à la grecque, une menace agitée par le Premier ministre Saad Hariri lors d’une séance parlementaire de questions-réponses le 10 avril, M. Foucher s’est voulu rassurant, tout en appelant à une action concrète. « Le Liban est très endetté et ses finances sont dégradées. Pour autant, la structure de cet endettement n’est pas la même qu’en Grèce. Ceci ne dispensera pas le gouvernement de prendre des mesures d’austérité pour revenir à l’équilibre. C’est l’engagement pris devant le Parlement », a-t-il écrit.

Concernant les aides promises (11 milliards de dollars en prêts et dons) à la Conférence de Paris et les mesures devant être prises par le gouvernement pour réduire le déficit et combattre la corruption, l’ambassadeur a estimé que « la mise en œuvre pratique a commencé ». « La CEDRE concerne des projets d’investissements et des réformes (…) Le gouvernement s’est doté d’un programme de travail ambitieux, validé par le Parlement. Il a commencé à travailler sur plusieurs domaines prioritaires, dont l’électricité (le plan amendé de Nada Boustani pour une réforme du secteur de l’électricité a été adopté, lundi 8 avril, par le Conseil des ministres). Il construit son budget avec des mesures d’austérité. Nous attendons qu’il poursuive en ce sens », a posté M. Foucher. « Nous attendons que le gouvernement mette en œuvre le programme qu’il s’est donné le 15 février dernier (dans la déclaration ministérielle), qui est un bon programme soutenu par la communauté internationale, et par les donateurs de la Conférence de Paris en particulier », a-t-il encore souligné, tout en déplorant le fait que « neuf mois ont été perdus » dans l’attente de la formation du gouvernement. Mais « le travail est engagé », a assuré M. Foucher. « La transparence fait partie des objectifs à atteindre. Il existe un large consensus de l’opinion publique sur la question. La voie est donc toute tracée », a ajouté l’ambassadeur.Revenant sur les relations bilatérales, M. Foucher a rappelé que « la France et le Liban entretiennent des relations historiques profondes qui n’ont jamais varié. La France s’est toujours tenue aux côtés du Liban dans les bons comme dans les mauvais moments. L’amitié mutuelle entre les deux pays en procède ».

Concernant la question des réfugiés syriens, M. Foucher a remercié le Liban « pour son hospitalité ». « Nous estimons, comme le Liban, que le retour des Syriens chez eux est souhaitable dès que les conditions propices le permettront. Dans l’immédiat, la France continuera d’aider le pays du Cèdre à supporter la présence de ces très nombreux réfugiés », a-t-il posté.

Interrogé sur la francophonie au Liban, il a estimé qu’elle « se porte bien ». « Le Liban reste le 1er pays du monde en termes d’élèves scolarisés dans le programme français. Le président Macron entend doubler cet effectif dans les 5 ans. La France est favorable au plurilinguisme au Liban. Le français y aura toute sa part », a écrit M. Foucher.



Lire aussi
Le Drian attendu à Beyrouth fin avril

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants