X

Liban

Hariri en tournée à Tripoli : « Unité » autour de la présidence du Conseil

partielle
OLJ
13/04/2019

À deux jours de la partielle de Tripoli, le Premier ministre et chef du courant du Futur, Saad Hariri, a effectué hier une tournée dans la grande ville du Nord en compagnie de l’ancien ministre Ghattas Khoury et de la candidate du courant du Futur, Dima Jamali.

Lors de ses étapes successives, Saad Hariri a plaidé pour le développement de Tripoli et mis en avant les avantages que le programme dit CEDRE doit offrir à cette ville.

Au domicile de l’ancien Premier ministre Nagib Mikati, M. Hariri a rappelé les anciennes « divergences politiques » avec ce dernier, se désolant que les divisions retardent de nombreuses choses dans le pays. Aujourd’hui, nous avons décidé de soutenir les institutions, de rétablir le travail politique et de travailler ensemble pour faire avancer le pays. Des défis majeurs nous attendent, a-t-il dit, en plaidant pour l’établissement d’une zone économique à Tripoli, lors d’une conférence de presse conjointe avec M. Mikati. Celui-ci a fait le parallèle entre « l’unité » autour de la présidence du Conseil, d’une part, et le développement de Tripoli, de l’autre.

Chez l’ancien ministre Achraf Rifi, même expression d’une « solidarité » là encore recouvrée entre lui et le Premier ministre au nom du « soutien à l’État ». M. Rifi a défendu la lutte contre le « mini-État » (le Hezbollah) au même titre que le redressement de la situation économique. « La voix du sang est la plus forte », a dit M. Rifi, en référence aux figures de la révolution du Cèdre assassinées. « Achraf Rifi a toujours été franc », a commenté M. Hariri. Il avait rendu visite plus tôt à la mère de l’ancien ministre pour s’enquérir de son état de santé, après avoir fait la prière du vendredi avec ce dernier à la mosquée as-Salam (cible d’un attentat terroriste en août 2013). Il avait par ailleurs été reçu par le mufti du Nord, le cheikh Malek Chaar, en présence de dignitaires chrétiens du Nord. Le président du Conseil avait entamé sa tournée à la Fondation Safadi où il a été reçu par l’ancien ministre Mohammad Safadi, que Saad Hariri a qualifié de « frère », et son épouse, l’actuelle ministre Violette Safadi. Cette étape a inclus une réunion avec de nombreuses personnalités tripolitaines, parmi lesquelles le président du conseil municipal de Tripoli, Ahmad Kamareddine, et son homologue de Mina, Abdel Kader Alameddine.

Saad Hariri a également rencontré les députés membres du Futur Mohammad Kabbara et Samir Jisr, ainsi que l’ancien député Moustapha Allouche.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.