X

Dernières Infos

Un des fils de Nizar Zakka reçu par Pompeo

Liban
OLJ
04/04/2019

Omr Zakka, le benjamin de Nizar Zakka, Libanais détenu en Iran depuis septembre 2015 et candidat à la législative partielle de Tripoli, a été reçu mercredi par le secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo, a indiqué jeudi sa famille qui réclame sa libération.

"J'ai remercié M. Pompeo et son équipe pour ce qu'ils font pour faire revenir mon père", a déclaré M. Zakka à l'issue de cette rencontre, selon des propos relayés par l'Agence nationale d'information (Ani, officielle). "Nous n'oublions pas qu'il était le premier responsable américain et international à se pencher sur le cas de l'enlèvement de mon père en 2016", a-t-il ajouté. "Je suis sûr que si le Liban faisait ce qu'il fallait, mon père reviendrait dans son pays. Le Liban et toutes les parties capables d'aider doivent suivre l'exemple de l'administration Trump et aider mon père", a affirmé M. Zakka.

Mardi, le Conseil d'Etat avait validé la candidature de Nizar Zakka à la législative partielle de Tripoli, au Liban-Nord, cassant ainsi la décision du ministère de l'Intérieur qui avait invalidé cette candidature.

Nizar Zakka, qui résidait aux États-Unis et détenteur de la Green Card, avait été invité à Téhéran par la vice-présidente iranienne pour les Affaires de la femme et de la famille de l’époque, Shahindokht Molaverdi, afin de prendre part à une conférence sur le développement et l’emploi des femmes. C’est lors de cette visite qu’il avait été accusé d’espionnage pour le compte de Washington et arrêté.


À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants