Liban

Les remerciements de Nasrallah...

Décryptage
28/03/2019

Tout le monde attendait le discours mardi après-midi du secrétaire général du Hezbollah. Pendant une heure, Hassan Nasrallah a répondu point par point aux accusations portées contre son parti par le secrétaire d’État américain Mike Pompeo dans le communiqué écrit que celui-ci a lu après sa rencontre avec son homologue libanais. Mais le plus important dans le discours du numéro un du Hezbollah, ce sont les remerciements qu’il a adressés aux responsables, aux partis libanais et à la population en général.

Hassan Nasrallah a commencé par rendre hommage au président de la République pour ses positions fermes et claires à l’égard des incitations américaines contre le Hezbollah. Il a ensuite rendu hommage aux prises de position du président de la Chambre et à celles du ministre des Affaires étrangères. Jusque-là, tout est normal. Mais le leader chiite a été encore plus loin, englobant sans les nommer spécifiquement le Premier ministre ainsi que les différentes parties politiques dans ses remerciements. Et c’est là la grande nouveauté.

Le chef du Hezbollah a ainsi affirmé que « grâce à l’éveil des responsables et des forces politiques, le Liban a pu dépasser les conséquences de la visite de Mike Pompeo que plusieurs parties avaient considérée comme le début d’une étape dangereuse pour le pays ».

Le secrétaire général du Hezbollah s’est ainsi étendu sur la cohésion interne et sur le fait que le Liban, dans toute sa diversité politique et confessionnelle, a affiché une position unifiée devant le responsable américain, dont la visite avait pour principal objectif de semer la discorde interne et d’accentuer les clivages, dans une tentative d’isoler le Hezbollah.

Hassan Nasrallah a d’ailleurs tenu à prononcer ce discours le plus tôt possible après la visite du secrétaire d’État américain à Beyrouth, pour pouvoir développer ce point et rendre hommage aux responsables, aux partis politiques et aux Libanais en général.

Il avait en effet reçu des informations précises sur les grandes lignes des entretiens de Mike Pompeo avec les différentes parties libanaises. S’il s’attendait à ce que le chef de l’État, le président de la Chambre et le ministre Bassil adoptent des positions fermes face au responsable américain, il a tenu à marquer dans son discours son appréciation des positions des autres parties qui sont généralement dans le camp opposé à celui du Hezbollah. Hassan Nasrallah ne l’a pas clairement dit, mais il a adressé indirectement des remerciements au Premier ministre Saad Hariri en parlant en général des responsables libanais. À ce sujet précis, le secrétaire général du Hezbollah n’a pas voulu citer nommément Saad Hariri, pour ne pas lui faire de tort au niveau de la rue sunnite, surtout en pleine période électorale pour la partielle de Tripoli.

Mais le leader chiite a aussi inclus dans ses remerciements, toujours sans les nommer, le chef druze Walid Joumblatt ainsi que les Forces libanaises. Selon les informations parvenues au Hezbollah, M. Joumblatt aurait été très clair avec son interlocuteur américain, lors de leur rencontre à Clemenceau, en développant un historique de la politique américaine dans la région et en insistant sur la tendance de Washington à lâcher ses alliés, qui s’est récemment concrétisée dans l’attitude de l’administration Trump à l’égard des Kurdes en Syrie. Il a ainsi voulu transmettre au responsable américain un message de doute et de manque de confiance dans la politique américaine, qui explique en partie son attitude actuelle par rapport aux nombreux dossiers politiques qui se posent au Liban. Le même message a aussi été transmis au secrétaire d’État américain, lors du dîner donné en son honneur par le député Michel Moawad, à travers les multiples questions qui lui ont été posées sur les détails concrets du plan américain pour lutter contre l’influence de l’Iran et de ses alliés au Liban.

Les remerciements de Hassan Nasrallah ont aussi été adressés aux Forces libanaises, sans qu’elles soient spécifiquement nommées. Ce parti a en effet adopté publiquement une position en faveur du Hezbollah pendant et après la visite de Mike Pompeo. Au cours d’une émission télévisée, dimanche, le vice-président du parti, le député Georges Adwan, a ainsi déclaré que pour les Forces libanaises, le Hezbollah est un parti libanais non terroriste, il a des députés et des ministres avec lesquels il y a une coopération effective dans certains dossiers. Dans d’autres circonstances, les FL auraient pu profiter de la visite du responsable US pour attaquer le Hezbollah, ou à tout le moins pour le critiquer et estimer qu’il cause du tort au Liban, à cause de ses armes et de sa participation aux combats en Syrie. Or rien de tel n’a été dit et les FL ont montré le même souci que les autres composantes politiques du pays de préserver un minimum d’entente et d’unité nationale, face aux incitations américaines contre le parti chiite.

Finalement, les accusations contre le Hezbollah figurant dans le communiqué de Mike Pompeo n’ont trouvé d’écho que chez quelques personnalités publiques, qui ont paru isolées face à la détermination de la plupart des composantes politiques à faire primer la sécurité et la stabilité internes sur toutes les autres considérations.

Pour certains irréductibles, ce souci de la stabilité et de la cohésion internes reste fragile et il pourrait ne pas résister à la moindre secousse au Golan ou ailleurs, mais d’autres pensent, au contraire, que la position libanaise face au secrétaire d’État américain constitue une base solide sur laquelle il faut miser et qu’il faut consolider. C’est dans ce contexte qu’il faut placer les remerciements de Hassan Nasrallah...

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

C.K

C'est est encore plus ridiculement sérvile avec ce titre, trop drôle.

Wlek Sanferlou

Tout le monde c'est un peu trop exagéré! Il y a des contrés de ce monde où personnes n'a entendu parlé de Hassan nesrallah.
On leur souhaite bien sûr le meilleur chez eux à ces ignares.

LIBAN D'ABORD

POUR ETRE OBJECTIF Mm HADDAD AURAIT QUAND MEME PU DIRE QUE TOUS LES OPOSANTS A HB N'ONT PAS OSE LE DIRE OUVERTEMENT A POMPEO CAR LES FORCES DE RESISTANCE ARMEES DE HB POURRAIENT..... ( nul besoin de detailler ceci tout le monde connait ce que ca veut dire )

QUAND ON A COEUR UN PAYS ON NE PEUT PAS SE PERMETTRE DE LE PERDRE SURTOUT QUAND ON EST IMPUISSANT FACE A LA DEMANDE AMERICAINE

SOYEZ SUR MADAME HADDAD CE N'EST SUREMENT PAS DE GAITE DE COEUR QU'ILS ONT MANIFESTE LEUR IMOPUISSANCE A MR POMPEO ET NON PAS COMME VOUS LE DITE LEUR SOUTIEN A HB

Le Faucon Pèlerin

Je n'ai pas lu ni entendu que Hassan Nasrallah ait remercié Scarlett Haddad pour ses disques usés des louanges envers le Hezbollah et ses diverses activités en Syrie, au Yémen, aux Emirats, dans le percement de tunnels et aujourd'hui au Golan syrien occupé et aux Fermes de Chébaa syriennes occupées au même titre que le Golan...

AIGLEPERçANT

Hassan Nasrallah remercie , et c'est Scarlett qui se fait disputer. ..hahahahaah ....

Allez passez une bonne journée Scarlett, ne regardez pas derrière. ...lollllll......

Chucri Abboud

Rien de plus réconfortant que la cohésion nationale , car c-est uniquement la sagesse et la modération qui sauvera notre patrie , c-est vraiment un pas en avant

gaby sioufi

faut bien le re-dire, HN a des conseillers qui valent plus que leur pesant d'or,contrairement -surtout-aux anti , il a enregistre un nouveau coup a son score:
a l'exception des kataeb &qqs autres a l'affiliation inconnue- TOUT LE TISSU (sic ) libanais le defend dorenavant.
REVAIT IL MIEUX HN ? oui et meme qu,il s'attend a bien mieux et bientot aussi.

pourquoi n'a t il pas aborde le sujet GOLAN ? le decryptage evite ce sujet idem.
ou alors juste pour dire -indirectement - que c'tait parce que le sujet etait TROP DELICAT .

Pierre Hadjigeorgiou

Personne n'en a cure des remerciements de HN. Les responsables du 14 Mars ont montré une fois de plus combien ils ont a cœur les intérêts du Liban et respectent leurs engagements a ne plus résoudre leurs différents par les armes, contrairement a vos amis du Hezbollah et du CPL qui sont sans foi ni lois. Ils ont bafoué la constitution et conduit le pays a un niveau de corruption encore inégalé. Ils sont les principaux artisans de la situation catastrophique d'aujourd'hui.
Ne vous m'éprenez pas sur le discours de Joumblatt, Moawad et des FL. Ils ont raisons de mettre en doute les intentions Américaines car ces derniers lâchent, en effet, leur alliés sans crier gare. Mais leur attitude peut être interprété par l'oncle SAM comme a eux de faire le travail puisque c'est eux qui nous ont mis dans la mouise.
Le Liban se doit d’être prudent et HN doit a tout prix rabaisser son caquet et agir avec responsabilité, comme Geagea et Joumblatt, en rentrant dans le giron de l’état coûte que coûte et sans conditions autres que de rendre ses armes a l’armée. Alors seulement le pays aura des chances d’éviter la nouvelle guerre qui pointe. Il y a trop d’intérêts pécuniers dans la région pour laisser un parti trublion comme le Hezbollah se permettre de faire n'importe quoi. D’où l'alliance militaire et sécuritaire Grèce, Egypte, Israël et Chypre soutenue par les occidentaux. Est ce ce que le Hezbollah veut?

Irene Said

Ouauuuuh !
un article de 66 lignes pour nous détailler à qui Hassan Nasrallah a dit merci...
votre place fixe au top des ses admirateurs est bien attribuée...et lui va passer une belle journée grâce à vous !
Irène Saïd

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

99 PCT DES ARTICLES DE LA TRES CHERE MADAME SCARLETT HADDAD SONT DES ENCENSEMENTS A H.N., AOUN ET BASSIL. ON DIRAIT QU,IL Y A UN CONTRAT ! LES LECTEURS EN ONT MARRE.

Saliba Nouhad

Ainsi donc, Mme Haddad, Mr HN distribue maintenant des certificats de bonne conduite à tout ce beau monde dont il connaît la position antagoniste à ses politiques belliqueuses et pro-iraniennes!
Tout simplement que ces politiciens n’avaient d’autre choix que d’agir de la sorte et jouer à la soit-disant stabilité interne pour l’instant.
Appelez ça langue de bois, mais Mr Nasrallah n’avait-il pas mentionné carrément le risque de guerre civile au cas où ces opposants suivent les conseils des américains?
Le message est on ne peut plus clair: ne jouez pas avec le feu car nous tenons l’état en otage avec notre arsenal !
Même notre ami, Mr Joumblatt a appris la leçon, surtout qu’il sait que les américains ne sont pas fiables et peuvent vous lâcher selon l’humeur de leur président psychopathe et imprévisible.

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Entre la crise économique et financière et l’implantation des Palestiniens...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants