X

Agenda

« De paix toujours nous rêvons », de Diane Merhi-Voisine

Livres
OLJ
19/02/2019

« De paix toujours nous rêvons, Proche-Orient état de guerre permanent ? » Tel est le titre d’un livre publié conjointement à Paris par les éditions Maisonneuve & Larose et Hémisphères portant la signature de Diane Merhi-Voisine, une Libano-Française qui a quitté le Liban avec la guerre et qui ne s’est jamais arrêtée de s’interroger sur la situation du Moyen-Orient.

Diane Merhi-Voisine, qui a occupé plusieurs postes dans l’administration française, dont le dernier en date est celui d’attachée de préfecture en Normandie, a tenté de trouver les réponses en retraçant l’histoire du Moyen-Orient, depuis la montée du sionisme jusqu’à nos jours en passant notamment par les mandats britannique et français, et la déclaration Balfour. L’auteure se penche également sur les notions des droits de l’homme et de démocratie dans le monde arabe.

Pour elle, si le Moyen-Orient se porte tellement mal, c’est à cause de deux facteurs : la colonisation qui n’a pas aidé à construire des États et les habitants de cette région qui n’ont pas vraiment œuvré pour mettre en place des démocraties et ont fait avec les dictatures, le populisme et le fondamentalisme.

Diane Merhi-Voisine donnera une conférence le mercredi 20 février à 13h30 à l’Observatoire de la fonction publique et de la bonne gouvernance relevant de l’Université Saint-Joseph. La conférence se tiendra à l’amphithéâtre al-Walid ben Talal, au campus des sciences sociales de l’USJ, rue Huvelin.

Le livre est en vente à la librairie Antoine.

À la une

Retour à la page "Agenda"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants