Moyen Orient et Monde

Assad : Les États-Unis ne protégeront pas ceux qui parient sur eux

OLJ
18/02/2019

Le président Bachar el-Assad a mis en garde hier les factions qui « parient » sur les États-Unis, assurant que Washington ne les protégerait pas, une référence apparente aux forces kurdes au moment où les troupes américaines déployées en Syrie attendent leur désengagement. Washington soutient en Syrie la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG) dans la lutte contre le groupe État islamique. Pronostiquant la défaite prochaine des jihadistes, le président Donald Trump avait annoncé dès décembre le retrait à venir des quelque 2 000 soldats américains déployés dans le pays en guerre. « À ces groupes qui parient sur les Américains, nous leur disons : ils ne vont pas vous protéger », a lancé hier le président Assad, dans une déclaration retransmise à la télévision publique. « Les Américains ne vous mettront pas dans leur cœur ou dans leurs bras. Ils vous mettront dans leur poche, pour que vous soyez un outil dans leur troc », a-t-il souligné.

Pour se protéger, les Kurdes ont amorcé un rapprochement avec le pouvoir de Damas et tentent de négocier une solution politique pour préserver leur semi-autonomie. Mais les pourparlers piétinent. « Si vous ne vous préparez pas à défendre votre pays et à résister, vous ne serez rien d’autre que des esclaves chez les Ottomans », a lancé M. Assad, en référence à la Turquie.

Par ailleurs, un haut responsable russe a estimé hier que les Kurdes syriens devraient discuter avec Damas. « S’il n’y a plus de troupes étrangères dans le nord-est de la Syrie, je pense que la meilleure solution serait de débuter un dialogue entre les Kurdes et Damas », a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Verchinine lors de la conférence sur la sécurité de Munich.

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

Les changeurs, nouveaux rois des dollars

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants