Liban

Prochain sommet économique (2023) en Mauritanie, annonce la « déclaration de Beyrouth »

OLJ
21/01/2019

À l’issue de la séance de clôture du sommet économique arabe, le ministre sortant des Affaires étrangères Gebran Bassil a annoncé, sous le titre « déclaration de Beyrouth », les recommandations et projets à l’application desquels le sommet s’est engagé officiellement à travailler, d’ici à la quatrième édition, qui se tiendra début 2023, en Mauritanie.

Pour commencer, le sommet s’est engagé à œuvrer à l’élimination des obstacles qui empêchent l’application de ces recommandations et de celles des sommets précédents à Koweït City (2009), Charm el-Cheikh (2011) et Riyad (2003). Les obstacles définis par le document concernent le terrorisme et ses conséquences, l’exode des déplacés et des réfugiés, avec leurs séquelles : l’aggravation du chômage et de la pauvreté. De ce fait, la première recommandation que le sommet a adoptée concerne les fonds arabes et/ou internationaux « à dégager ou à attirer » pour financer des projets de développement dans les pays arabes d’accueil.

Mention spéciale est faite par la déclaration aux besoins à assurer au peuple palestinien pour lui permettre de tenir bon « face aux agressions croissantes » d’Israël qui affectent ou détruisent son économie et ses infrastructures ; mention spéciale aussi à Jérusalem dont il faut préserver « l’identité arabe musulmane et chrétienne ». À ce sujet, le sommet s’engage à appuyer les projets figurant dans le plan stratégique de développement sectoriel à Jérusalem (2018-2022).

Renouvelant son appui à la résolution 194 de l’ONU sur le droit au retour, le sommet rejette aussi la décision visant « à réduire ou à abolir » le rôle de l’Unrwa et invite les pays arabes à assurer les fonds nécessaires à son budget.

Par ailleurs, le sommet économique arabe a fait mention de la nécessité de combattre le travail des enfants et de leur assurer une meilleure qualité de vie ; il a notamment adopté « la stratégie arabe pour la protection des enfants en situation d’exode dans la région arabe ».

Il a enfin salué les résultats des forums sur le secteur privé, l’insertion des jeunes et les organisations de jeunesse et la société civile, qui se sont tenus en marge du sommet.

Pour les projets et recommandations d’ordre exclusivement économique préconisés ou adoptés par le sommet économique arabe, voir page 5.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants