X

Économie

Fransabank rachète les actions de Maurice Sehnaoui dans BLC Bank

Investissement
P.H.B. | OLJ
19/01/2019

Fransabank a augmenté sa participation dans le capital de BLC Bank en rachetant les parts de plusieurs actionnaires de la société, dont celles de son ancien PDG, le banquier Maurice Sehnaoui. Fransabank, qui était déjà actionnaire majoritaire avant l’opération, détient désormais 81,87 % du capital de BLC Bank, selon le site businessnews.com.lb qui a relayé l’information, confirmée ensuite à L’Orient-Le Jour par une source proche du dossier. Selon cette dernière, Fransabank vient de finaliser la transaction et prépare un communiqué « détaillé » qui sera publié lundi.

Les parts rachetées, qui représentent 13,3 % du capital de BLC Bank, ont été cédées par Maurice Sehnaoui, sa holding M. Sehnaoui, ainsi que Walid Ziadé, Youmna Ziadé et la holding Silver Capital Holding, qui appartient à la famille Ziadé. Fransabank a investi 45,8 millions de dollars pour acheter 18,86 millions d’actions ordinaires rachetées à 2,43 dollars par action, soit 8,83 % du capital total de BLC Bank. Les 4,47 % restants sur la part rachetée par Fransabank représentent 9,55 millions d’actions non cotées à la Bourse de Beyrouth (BSE). Dans le même temps, BLC Bank a racheté 10 % de son capital détenu par la holding M. Sehnaoui et composé de 21,36 millions d’actions ordinaires au prix de 2,37 dollar par action pour 50,6 millions de dollars.Cette opération survient moins d’un an après la démission de Maurice Sehnaoui, qui a dirigé BLC Bank pendant dix ans, d’avril 2008 à juin dernier. L’ancien PDG de la banque libanaise, remplacé par Nadim Kassar, se concentre depuis sur le développement de la banque chypriote Astrobank – ancienne filiale de la Banque du Pirée grecque – dont il est devenu actionnaire majoritaire en décembre 2016, comme l’a rappelé Le Commerce du Levant en juin. Son départ de BLC était d’ailleurs directement lié à sa décision de s’investir dans le secteur bancaire de l’île.

BLC Bank est cotée à la Bourse de Beyrouth. Fransabank fait de son côté partie des banques alpha, les 15 établissements libanais dont les dépôts sont supérieurs à 2 milliards de dollars selon la classification de Bankdata.

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué