Inde

Les deux femmes entrées dans le temple de Sabarimala sont sous protection policière

La Cour suprême d’Inde a ordonné hier la protection policière des deux Indiennes devenues les premières femmes en âge de procréer à pénétrer dans un grand temple après la levée d’une interdiction, s’attirant la fureur des traditionalistes hindous. Âgées respectivement de 40 et de 39 ans, Bindu Ammini et Kanaka Durga se sont recueillies le 2 janvier dans le temple de la divinité Ayyappa à Sabarimala, dans l’État du Kerala (sud de l’Inde), à l’insu des traditionalistes. Depuis des mois, ces derniers ont transformé le sanctuaire en forteresse pour empêcher son ouverture à toutes les femmes ordonnée par la justice. Saisie par le duo qui dit craindre des violences physiques, la Cour suprême « ordonne au Kerala de fournir une sécurité adéquate aux deux (femmes). La protection sera en place 24h sur 24 », ont déclaré les magistrats dans leur jugement. L’une d’elles, Kanaka Durga, a été agressée mardi par sa belle-mère et a dû être soignée à l’hôpital pour ses blessures. Le temple de Sabarimala est devenu la nouvelle ligne de front pour le droit des femmes en Inde.



La Cour suprême d’Inde a ordonné hier la protection policière des deux Indiennes devenues les premières femmes en âge de procréer à pénétrer dans un grand temple après la levée d’une interdiction, s’attirant la fureur des traditionalistes hindous. Âgées respectivement de 40 et de 39 ans, Bindu Ammini et Kanaka Durga se sont recueillies le 2 janvier dans le temple de la...

commentaires (0)

Commentaires (0)