Syrie

Pour Ankara, le régime ne devrait pas être autorisé à Manbij

La Turquie s’est dit hier opposée à toute présence du régime syrien dans la ville-clé de Manbij, où une milice kurde à laquelle Ankara est hostile a invité l’armée syrienne à se déployer. « Les efforts des YPG (une milice kurde syrienne) pour faire entrer le régime à Manbij ne sauraient être permis », a déclaré à la presse le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères, Hami Aksoy. Manbij, une ville du Nord syrien, est actuellement sous contrôle des Forces démocratiques syriennes (FDS), une force arabo-kurde dominée par les YPG et soutenue par la coalition internationale antijihadiste. Après l’annonce par les États-Unis du prochain retrait de leurs troupes de Syrie, les combattants kurdes, redoutant une offensive turque, ont appelé fin décembre le régime syrien à déployer son armée à Manbij. Damas avait annoncé le jour même un déploiement de ses forces dans la région. La ville a été reprise au groupe État islamique (EI) en 2016. Manbij est également une place forte pour les forces américaines, visées mercredi par un attentat revendiqué par l’EI et qui a fait 19 morts, dont quatre Américains.



La Turquie s’est dit hier opposée à toute présence du régime syrien dans la ville-clé de Manbij, où une milice kurde à laquelle Ankara est hostile a invité l’armée syrienne à se déployer. « Les efforts des YPG (une milice kurde syrienne) pour faire entrer le régime à Manbij ne sauraient être permis », a déclaré à la presse le porte-parole du ministère turc...

commentaires (0)

Commentaires (0)