X

La Dernière

« Emergency Room », à (re)découvrir d’urgence !

Échappée belle
C. H. | OLJ
14/12/2018

C’est sous le label « Emergency Room », marque de prêt-à-porter au système de production très particulier, en collaboration avec Tara Wkheit, un petit atelier de couture à Tripoli, que Éric Ritter a créé son univers dans la mode, un domaine qui l’a toujours passionné. Après un stage chez Rabih Kayrouz, une formation chez Sara’s Bag, des études chez Esmod et une parenthèse chez Zuhair Murad, le jeune homme compose des créations à partir de foulards, d’écharpes, de nappes, de rideaux, et autres vieux tissus de fin de stocks chinés au souk de Tripoli et au gré de ses voyages en Afrique ou en Colombie. Les pièces sont des patchworks conçus dans une taille et un exemplaire uniques.

Éric Ritter présente pour la seconde fois ses créations composées à partir de matières vintages chinées ou vêtements récupérés et retravaillés.

Les pièces signées « Emergency Room » seront en vente le vendredi 14 et samedi 15 décembre, de 11h à 19h, chez Sarah’s Bag à Tabaris.

C. H.

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants