Rechercher
Rechercher

Liban

Moussaoui : Le vrai héros de l’indépendance, c’est Adham Khanjar !

Le député Nawaf Moussaoui. Archives L’OLJ

Nawaf Moussaoui, député du Hezbollah, connu pour ses positions en flèche sur certains dossiers, a fait jeudi une déclaration pour le moins surprenante à l’occasion « de ce qu’on appelle la fête de l’Indépendance », suivant ses termes. « Quel que soit le sens qu’on donne au mot indépendance, qu’on célèbre aujourd’hui, le plus grand résistant contre l’occupation française est le martyr Adham Khanjar qui s’est donné pour mission, avec ses compagnons de combat, de libérer sa terre, a-t-il déclaré. Durant des mois, ce grand résistant a opposé une résistance aux occupants, malgré des moyens très limités et un blocus très ferme, jusqu’à son arrestation et sa condamnation, par le biais d’un stratagème connu. »

Adham Khanjar est un rebelle chiite né en 1890 dans ce ce qui deviendra trente ans plus tard le Liban-Sud. Il a participé à une tentative d’assassinat sur la personne du général Henri Gouraud, haut-commissaire français en Syrie et au Liban, le 23 juin 1921. Khanjar avait auparavant rejoint un groupe de guérilla dirigé par le célèbre rebelle syrien Ahmad Mreywed (et à ce titre, son action ne pouvait être inscrite dans le cadre de la lutte pour l’indépendance du Liban). Le général Gouraud a survécu à l’embuscade, et Khanjar a été capturé en cavale dans le sud de la région de Jabal al-Druze, en Syrie. Il a été jugé et condamné à mort par les Français en 1923.

« Nous célébrons aujourd’hui la mémoire de ce leader résistant qu’une cour militaire française a condamné pour vol, alors que le vrai voleur était le général Gouraud, qui commandait l’armée d’occupation et que le martyr avait tenté d’assassiner, a poursuivi M. Moussaoui. Également en ce jour, nous célébrons la mémoire de tous nos martyrs héroïques qui ont mené des opérations de qualité ayant libéré le Liban de la domination impérialiste sioniste. »

Et de conclure : « En ce jour, nous nous souvenons du véritable héros de l’indépendance, Adham Khanjar, ceux qui étaient à ses côtés et ceux qui suivent toujours son exemple. C’est sur sa seule tombe qu’il convient de déposer des gerbes de fleurs. »


Nawaf Moussaoui, député du Hezbollah, connu pour ses positions en flèche sur certains dossiers, a fait jeudi une déclaration pour le moins surprenante à l’occasion « de ce qu’on appelle la fête de l’Indépendance », suivant ses termes. « Quel que soit le sens qu’on donne au mot indépendance, qu’on célèbre aujourd’hui, le plus grand résistant contre...

commentaires (6)

Mais sous direction syrienne et pour la grande Syrie c est ce qu il ne dit pas !!! Pffff

Bery tus

22 h 39, le 24 novembre 2018

Tous les commentaires

Commentaires (6)

  • Mais sous direction syrienne et pour la grande Syrie c est ce qu il ne dit pas !!! Pffff

    Bery tus

    22 h 39, le 24 novembre 2018

  • A l’époque il avait déjà rejoint dans sa lutte un syrien Ahmad Mrewed. Ça ne s’invente pas!

    L’azuréen

    17 h 21, le 24 novembre 2018

  • C'est la première fois que j'entends parler de lui, mais cela ne m'étonne guère qu'il ait donné sa vie pour son pays. D'ailleurs les chiites comme les chrétiens connaissent le vrai sens du martyre et le vivent (ou en meurent c'est selon). Je me demande quels auraient été les commentaires s'il était chrétien...

    Tina Chamoun

    11 h 02, le 24 novembre 2018

  • UNE RIGOLADE... BIEN SUR !

    OLJ, FOSSOYEUR DE LA LIBRE EXPRESSION !

    09 h 21, le 24 novembre 2018

  • ils veulent revenir en arriere quand cela leur conviens...mais pas trop parceque ca ne leur conviendra plus.... avant adham, toute cette terre etait Chretienne...pourquoi ne pas revenir a cette period???

    George Khoury

    06 h 47, le 24 novembre 2018

  • Pauvre Liban à mille têtes ! La fédération semble une bonne option à condition que l'autre aile du Liban (surtout Chiite) l'accepte. Le Liban 1945 à 1975 était un pays dont la majorité des citoyens faisait partie de la classe moyenne, était sans dette, jouissait d'une excellente réputation dans le monde, faisait partie des premiers signataires de la charte des droits de l'homme, et dont la monnaie était bien solide... n'est plus. Il a été défiguré dans l'après Taef par une nouvelle classe politique corrompue et un Hezbollah qui ne peut exister que s'il nous entraîne dans ses guerres. Le résultat est un pays en faillite dont la population n'a jamais eu un moral si bas et qui perd l'espoir dans l'avenir. Grave...tres grave!

    Onaissi Antoine

    06 h 47, le 24 novembre 2018

Retour en haut