X

La Dernière

Dans ma bulle

Un peu plus
20/10/2018

Jamal Khashoggi a disparu. Qui ? Michel Aoun est en Arménie. Où ? On n’a toujours pas de gouvernement. Ah bon ? Mais tu vis où ? Dans Lalaland ? Exactement. Dans ma bulle, dans mon coin d’alcôve. Là où personne ne me dérange. Là où je peux déjeuner en paix sans lire les nouvelles du matin. Là où rien ne noircit les pages blanches de mon cerveau. Je les écris moi-même, ces phrases de tous les jours. L’actualité qui est la mienne.

Cela fait des lustres que je ne regarde plus la télé. Que je regarde les grands titres du quotidien dans lequel j’écris. Pour me tenir un peu au courant de ce qui se passe, histoire de ne pas être totalement à la masse. Mais je n’approfondis pas. Pour la simple et bonne raison que je ne veux plus que rien n’entrave ma vie. Ou ce qu’elle en est. Je n’ai plus envie de savoir ce qui ne va pas dans mon pays. Que la corruption bat son plein, que c’est le bordel partout, que les poubelles ensevelissent la mer, que le taux de cancer est exponentiel, que la presse va mal, que les gens ont faim. Que rien ne va en fait. Je le sais depuis longtemps, et franchement, je n’en peux plus. Je n’en peux plus de me battre contre un moulin à vent et pas envie donc d’être une Don Quichotte des temps modernes. J’ai été tour à tour idéaliste, utopiste, puis défaitiste. Et cet ascenseur émotionnel m’a épuisée.

J’ai envie de bonnes nouvelles, de belles histoires. De contes de fées. J’ai envie de rencontrer des gens bien. J’ai envie de me construire un monde imaginaire où tout le monde, il serait beau, tout le monde, il serait gentil. Un monde où la vie serait douce, sans tracas ni peine, sans douleur ni aigreur. Les autres personnages de cette grande comédie seraient bons et bienveillants, empathiques et généreux. Ils ne seraient ni fourbes, ni mauvais, ni malveillants, et surtout pas méchants.

C’est peut-être naïf de penser que c’est possible. Ça paraît niais effectivement. Mais quelque part, il est nécessaire de se déconnecter du monde qui nous entoure. Pour ne plus être entaché du venin extérieur et réussir à se créer son univers à soi. Un univers de guimauve et de chocolat, d’amour et de tendresse. De baisers et non de claques. D’honnêteté et pas de cynisme. Ce serait une sorte de Disneyland d’adultes. Un La La Land où Ryan Gosling et Emma Stone seraient ensemble à la fin. De fin, il n’y en aurait pas d’ailleurs. Ce serait Le Roi et l’Oiseau sans le Roi. La Belle au bois dormant sans Maléfique. Casablanca sans qu’Humphrey ne prenne l’avion. Ce serait un best of de Singin’ in the Rain, Love Actually, des Blues Brothers et de Ferris Bueller’s Day Off. Des Demoiselles de Rochefort et de Mary Poppins avec comme bande-son les chansons de Mamma Mia ! Un feel good movie quoi. Ce serait une belle chanson d’amour, de rock ou de pop. Une mélodie happy comme celles des Beatles.

Un truc bien sirupeux où le ciel serait bleu, où les oiseaux chanteraient gaiement et nous avec. La mer serait propre, les enfants courraient dans les vagues ; les montagnes seraient verdoyantes et sans carrières. Il n’y aurait pas d’injustices. Une espèce de paradis sur terre où le mal n’existerait pas. Un peu comme dans ces séries télé où tout est gai et les problèmes toujours réglés. Un peu comme dans ces films où l’on sait dès le début que le héros ne meurt pas à la fin et que ces deux-là vont finir ensemble. Un La La Land.

Comme cela est impossible et totalement irrationnel, je reste dans ma bulle. Une bulle pleine de mes ami(e)s et de mes amours, de mes fous rires et de ma famille. Une bulle où Netflix passe en boucle, où les dîners se font tardifs et les fêtes se terminent à des heures indues. Une bulle sans politiciens, sans nuisance aucune. Une bulle où l’herbe de ma maison est plus verte qu’ailleurs.

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Wlek Sanferlou

Très vrai! C'est malheureux quand les seules personnes heureuses qu'on voit sont celles dans les pubs qui découvrent ces super produits et ces deals phénoménaux...alors qu'on paie la peau du c.. pour l'électricité de la tv...

Merci Médéa!

Marie Claude Hélou Saadé

Bravo Medea! Tres vrai!!!

Chaccal Marie Hélène

Merci Medea de m’avoir emmenee avec vous....

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué