Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde

L’accord d’Idleb « temporaire », la Syrie reprendra la zone, affirme Assad

Le président syrien Bachar el-Assad a qualifié de « mesure temporaire » l’accord russo-turc créant une future « zone démilitarisée » dans la province d’Idleb, assurant que ce territoire aux mains des rebelles – qui ont commencé à y retirer leurs armes lourdes – « reviendra » au régime. « L’accord est une mesure temporaire grâce à laquelle le régime a marqué des points sur le terrain, à commencer par la fin du bain de sang », a déclaré le président Assad lors d’une réunion du comité central de son parti Baas, cité par l’agence de presse d’État SANA dimanche soir. « Cette province et d’autres territoires qui sont encore sous le contrôle de terroristes reviendront à l’État syrien », a assuré M. Assad, désignant d’un même vocable rebelles et jihadistes.

L’accord russo-turc sur Idleb, dévoilé le 17 septembre, prévoit l’instauration d’une zone-tampon de 15 à 20 km de large, afin de séparer les territoires insurgés et les secteurs voisins contrôlés par le régime syrien. Après des semaines d’incertitudes concernant les chances d’application de cet accord, des rebelles syriens de la province d’Idleb ont terminé hier le retrait de leurs armes lourdes à l’approche de la date butoir fixée par Moscou et Ankara. Les groupes jihadistes qui contrôlent une grande partie de la province syrienne d’Idleb, dernier grand bastion insurgé dans le pays en guerre, ont également retiré des armes lourdes de la future « zone démilitarisée », a annoncé hier l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH). « Jusqu’à présent, les armes lourdes ont été retirées du nord de la province de Hama et de l’est de celle d’Idleb », a précisé l’OSDH. Selon l’ONG, l’opération va se poursuivre jusqu’à ce que les jihadistes retirent toutes leurs armes lourdes de cette zone.


Le président syrien Bachar el-Assad a qualifié de « mesure temporaire » l’accord russo-turc créant une future « zone démilitarisée » dans la province d’Idleb, assurant que ce territoire aux mains des rebelles – qui ont commencé à y retirer leurs armes lourdes – « reviendra » au régime. « L’accord est une mesure temporaire grâce à...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut