Liban

Raad accuse indirectement Riyad « d’entraver la formation du gouvernement »

OLJ
09/10/2018

Le chef du bloc parlementaire du Hezbollah, le député Mohammad Raad, a accusé « ceux qui ont détenu notre Premier ministre », dans une allusion directe à l’Arabie saoudite, « d’entraver la formation du gouvernement », attendue depuis plus de quatre mois.

« Ceux qui entravent la formation de notre gouvernement et le prennent en otage sont ceux-là mêmes qui ont détenu auparavant notre Premier ministre », a lancé Mohammad Raad lors d’un discours prononcé à Nabatiyé (Liban-Sud). Il faisait référence au séjour prolongé de Saad Hariri à Riyad qui avait suivi l’annonce de sa démission en novembre dernier, ce qui avait alimenté des rumeurs sur son éventuelle incarcération, alors que les autorités saoudiennes menaient en parallèle des purges contre de nombreux responsables et hommes d’affaires du royaume.

« Quel intérêt avons-nous à faire preuve de patience » en ce qui concerne la formation du gouvernement ? » s’est demandé M. Raad. « Notre gouvernement doit être formé avec la volonté de notre peuple et des forces politiques », a-t-il ajouté. Comment pouvons-nous préserver notre souveraineté alors que nous ne sommes pas capables de former notre gouvernement ? » s’est-il encore interrogé, appelant à « lever le veto étranger qui empêche cette formation ».

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

AIGLEPERçANT

Logique comme raisonnement .

Le pays qui a été capable de détenir un 1er ministre d'un pays étranger, en l'occurrence le Liban, peut tout autant faire pression sur ce pays pour l'empêcher de se déterminer par lui même.

SI ça avait été l'Iran NPR qui avait fait ce coup qu'aurait on dit? .

Logique .

Pierre Hadjigeorgiou

Donc si nous comprenons Mr. Raad, vu que Bassil et consorts retardent la formation du gouvernement pour des "calculs de ménagère", ils sont donc, maintenant, a la solde de l'Arabie Saoudite! Bref encore des théories et de la propagande gratuite inutile bête et stupide qui ne trompe plus personne... Le Hezbollah s'abruti-t-il?

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Des griefs anciens et nouveaux difficiles à dépasser

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants