Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Le plan de paix américain portera "lourdement" sur la sécurité d'Israël, dit l'envoyé US pour le Moyen-Orient

L'envoyé des Etats-Unis pour le Moyen-Orient, Jason Greenblatt, a assuré que le plan de paix préparé par l'administration Trump se focaliserait "lourdement" sur les besoins sécuritaires d'Israël tout en tâchant d'être "juste" pour les Palestiniens. Lors d'un entretien avec le quotidien Times of Israel, publié lundi sur leur site, M. Greenblatt a aussi démenti que la proposition américaine attendue depuis des mois retienne l'idée d'une confédération entre les Palestiniens et la Jordanie.

L'administration Trump dit travailler à une nouvelle initiative pour résoudre le conflit israélo-palestinien et réaliser l'aspiration du président américain Donald Trump à conclure ce que lui-même décrit comme l'accord diplomatique le plus difficile de tous.

Des éléments très fragmentaires et non confirmés ont émergé sans qu'on sache s'ils figureraient au bout du compte dans ce plan, dont la teneur reste inconnue, les Palestiniens allant jusqu'à mettre en doute son existence.

M. Trump a indiqué fin septembre que le plan pourrait être présenté dans "deux, trois ou quatre mois". Il a aussi pour la première fois exprimé, sans s'engager, une préférence pour la solution dite à deux Etats, c'est-à-dire la création d'un Etat palestinien qui coexisterait en paix avec Israël.

Le président palestinien Mahmoud Abbas a rapporté que M. Greenblatt et un autre conseiller de M. Trump, son gendre Jared Kushner, lui avaient proposé une confédération avec la Jordanie, ce que M. Abbas dit avoir décliné, selon des activistes israéliens qui ont rencontré début septembre le président palestinien.

"Nous n'envisageons pas le modèle de la confédération", a déclaré M. Greenblatt au Times of Israel, lors de cet entretien réalisé en marge de l'Assemblée générale des Nations unies. "Le plan contiendra une solution pour toutes les questions centrales, y compris la question des réfugiés, et se concentrera aussi sur les préoccupations sécuritaires d'Israël", a-t-il dit.

Il se "focalisera lourdement sur les besoins sécuritaires d'Israël", a-t-il renchéri. "Mais nous voulons aussi être justes avec les Palestiniens. Nous nous sommes efforcés de trouver le bon équilibre. Chaque camp trouvera dans ce plan des choses qu'il n'aime pas", a-t-il prévenu.

La direction palestinienne internationalement reconnue a gelé les contacts avec l'administration Trump, qu'elle accuse de parti pris outrancièrement pro-israélien. Elle estime que les Etats-Unis se sont disqualifiés dans le rôle de médiateur en reconnaissant Jérusalem comme la capitale d'Israël.

L'envoyé des Etats-Unis pour le Moyen-Orient, Jason Greenblatt, a assuré que le plan de paix préparé par l'administration Trump se focaliserait "lourdement" sur les besoins sécuritaires d'Israël tout en tâchant d'être "juste" pour les Palestiniens. Lors d'un entretien avec le quotidien Times of Israel, publié lundi sur leur site, M. Greenblatt a aussi démenti que la proposition...